Jean-Christophe Victor, créateur du "Dessous des cartes", est mort à Montpellier - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Jean-Christophe Victor, créateur du "Dessous des cartes", est mort à Montpellier

Jean-Christophe Victor, créateur du "Dessous des cartes", est mort mercredi à Montpellier à l'âge de 69 ans.

Fils de l'explorateur Paul-Emile Victor, ce passionné de l'Asie avait créé "Le dessous des cartes", émission hebdomadaire d'Arte qui s'appuie sur l'histoire et la géographie pour "faire comprendre" les événements actuels. Conçue pour la Sept en 1990, l'émission a été primée à de nombreuses reprises.

Jean-Christophe Victor avait également fondé et dirigeait le Laboratoire d'études politiques et cartographiques (Lepac) et avait enseigné la géopolitique à l'Ecole de Guerre (Collège Interarmées de Défense). "Au-delà de son grand professionnalisme", les équipes d'Arte soulignent dans un communiqué "sa fidélité, sa rigueur, mais aussi sa foi en l'avenir et son optimisme chevillé au corps".

Véronique Cayla, présidente d'Arte France, a salué "son intégrité, sa passion pour transmettre et faire comprendre simplement les sujets les plus complexes". Jean-Christophe Victor venait de publier un nouvel atlas "Le dessous des cartes - Asie" (éditions Arte/Tallandier).

Le Dessous des Cartes, magazine de géopolitique écrit et présenté par Jean-Christophe Victor, produit et diffusé par ARTE reste unique en son genre dans le paysage audiovisuel français depuis presque 20 ans.

Son succès est le fruit d’une collaboration étroite et complémentaire entre un laboratoire de recherches, le Lépac, fondé par Jean-Christophe Victor, et une équipe de réalisation et de production gérée par ARTE Studio.

Depuis la création de l’émission, l’exercice s’appuie sur

- l’utilisation des cartes de géographie pour décrypter les relations internationales ;

- sur la prise en compte des dimensions historiques ;

- sur l’analyse des tendances longues.

Avec une ligne éditoriale sans cesse renouvelée, tant par les thèmes abordés que par les déclinaisons du programme - atlas, DVD, VOD, utilisation dédiée du site internet - , le Dessous des Cartes s’inscrit dans une démarche pédagogique. La construction de l’architecture des thèmes traités sur une année est d’ailleurs élaborée plusieurs mois en amont de la production. Le travail d’orfèvre, tant pour les recherches que pour l’écriture, ne tend pas à coller à l’actualité mais à ce qui est contemporain, inscrivant l’émission dans l’analyse et le raisonnement. L’émission ne cherche pas à faire savoir, mais à faire comprendre.

La forme et le format de ce rendez-vous hebdomadaire ont évolué au fil des ans pour devenir aujourd’hui une émission de 12 minutes tournée, post-produite et finalisée en HD. Le temps de post-production pour une série de 4 émissions est d’un mois et demi. Le rythme hebdomadaire de diffusion demande aux équipes de chercheurs, réalisateurs, graphistes rigueur et créativité pour cartographier aussi bien la géographie physique que des concepts plus abstraits.

La spécificité de l’émission réside donc sur la fabrication des cartes avec des Fonds mis à jour régulièrement. La projection utilisée aujourd’hui pour le planisphère est la World Eckert 4, et le fond cartographique utilisé pour l’émission vient de la société Intercarto.

Des collaborations ponctuelles avec des partenaires comme l’IGN, Google Earth, Planet Observer, la BNF permettent d’affiner la cartographie, d’en diversifier les sources, pour révéler aux téléspectateurs des cartes méconnues. Par leur précision et leur beauté, les cartes assoient le raisonnement, donnent des clefs pour comprendre le monde où nous vivons. Et développent notre imaginaire.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article