Marseille. Arrêté avec une fausse kalachnikov près d'une salle de concert - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Marseille. Arrêté avec une fausse kalachnikov près d'une salle de concert

Un homme a été arrêté dimanche soir en possession d’une fausse kalachnikov à proximité d’une salle de concert à Marseille où était prévu un concert du rappeur Jul, a-t-on appris lundi matin auprès de la police.
 
Dimanche 18 décembre vers 19 h 30, un policier hors service qui circulait près du Dôme, une salle de concert marseillaise, a été intrigué par la présence dans une voiture d’un homme avec une arme d’épaule.
 
Il était accompagné d’un autre homme et d’une femme relate le préfet de police des Bouches-du-Rhône Laurent Nuñez.
 
En s’approchant du véhicule, le fonctionnaire de police constate que l’homme porte une arme de type AK-47. Aussitôt, il alerte son centre d’information et de commandement, qui avise alors le service d’ordre en charge de la sécurité aux abords de la salle de spectacle.
Une arme tirant des billes de plastiques
 
Les policiers localisent rapidement l’automobile signalée, qui était vide, puis identifient son conducteur près d’un arrêt de bus.
 
Ils déploient ensuite un dispositif d’intervention adapté, créant une « bulle de sécurité » autour de l’homme qu’ils pensent armé d’une kalachnikov, avant de l’interpeller. L’homme, âgé d’une trentaine d’années, dissimulait sous son blouson une réplique d’AK-47 tirant des billes de plastique.
 
En état d’ivresse, l’homme a prétexté vouloir vendre des billets à la sauvette et avoir pris une arme factice « pour se protéger », selon la police. Il n’avait pas de billets de concert sur lui.
 
L’homme possède de nombreux antécédents judiciaires. Il était toujours entendu par la police marseillaise ce lundi matin.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article