Comment notre corps réagit-il au froid ? - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Comment notre corps réagit-il au froid ?

La France grelotte avec des températures qui ont atteint, mardi 17 janvier, -11°C à Grenoble, -8 °C à Besançon ou -6 °C à Marseille. Ce pic de froid n'est pas exceptionnel, mais il est tout de même inédit depuis cinq ans, voire plus dans certaines régions de l'Hexagone. "Il faut remonter à janvier 2005 pour trouver de telles températures sur la Côte d'Azur", indique Patrick Galois, prévisionniste à Météo France. Ce sont des températures inférieures, en moyenne, de 4 à 8 °C aux normales saisonnières. Et forcément, le corps n'est pas insensible à ce coup de froid.
 
En temps normal, la température du corps est de 37 °C. En dessous de 35 °C, le corps frissonne, on commence à parler d'hypothermie légère. En dessous de 34 °C, on passe à une hypothermie modérée, avec l'apparition de gelures. Sous la barre des 28 °C, il s'agit d'une hypothermie sévère, qui peut conduire à la mort.
 
Lorsque la température du corps baisse, la pression artérielle augmente et les vaisseaux sanguins se rétractent. Un caillot peut alors se former et créer une thrombose. Cela peut mener à un AVC, à une crise cardiaque ou à une embolie pulmonaire, rapporte Slate. Par ailleurs, quand on inhale de l'air froid, cela refroidit les muqueuses. Elles vont moins bien lutter contre les infections : on observe davantage de maladies respiratoires lors des hivers très froids.
 
Vous pouvez suivre quelques conseils simples pour vous adapter à cette vague de froid, surtout si vous travaillez ou exercez une activité à l'extérieur. Il s'agit d'abord de bien se couvrir et de préférer la technique de "l'oignon", c'est-à-dire de superposer différentes couches de vêtements. "Le fait de porter plusieurs couches sous sa veste laisse une petite pellicule d'air entre chaque épaisseur, qui fait office d'isolation", explique au Parisien Emmanuel Cauchy, spécialiste de la médecine de montagne. Mieux vaut aussi éviter des activités physiques intenses qui font transpirer. Cela entraîne en effet une trop grande perte de calories. Enfin, dans son alimentation, il faut privilégier les sucres lents, comme les pâtes ou le riz.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article