Grande-Synthe : Marine Le Pen refoulée du camp de migrants - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Grande-Synthe : Marine Le Pen refoulée du camp de migrants

L'accès au camp de Grande-Synthe a été refusé ce mardi après-midi à Marine Le Pen, présidente du Front National, candidate à l'élection présidentielle.
 
Ce mardi après-midi, Marine Le Pen, présidente du Front National, s'est rendue par surprise, sans prévenir, au camp de migrants de Grande-Synthe. Des membres de la mairie de la commune lui ont interdit l'accès à ce terrain communal. Elle a dû rebrousser chemin.
 
Cette visite ne figurait pas à son agenda officiel. Seule BFMTV (et deux journaux nationaux) qui suit sa campagne présidentielle, a filmé Marine Le Pen à Grande-Synthe. "C'est la démocratie à la française. On n'accepte que les élus pro-immigration", a-t-elle réagi.
 
Selon La Voix du Nord, Philippe Eymery, président du groupe FN au Conseil régional avait nié dans l'après-midi cette visite auprès de la presse régionale : "Elle n’a pas prévu de visite au camp de la Linière cet après-midi à Grande-Synthe." Avant de se justifier après-coup : "Nous voulions éviter la publicité sur ce déplacement. Nous avions donc convié uniquement deux médias nationaux. »
 
C'est Damien Careme, maire de Grande-Synthe, actuellement aux Assises de l'Energie à Bordeaux, qui, à distance, a pris cette décision : "Les gens qui rentrent sont tous habilités. Elle n'a pas à venir comme ça dans ce camp. Ce n'est pas un zoo. ILlest hors de question qu'elle fasse du buzz en venant à Grande-Synthe. Elle vient faire quoi ? Elle tient constamment des propos de haine, de division. On est à l'opposé complet, elle et moi. Je n'allais quand même pas la laisser entrer !"
 
Le maire EELV se dit étonné de constater que Marine Le Pen ait voulu faire cette visite : "Pierre Dac disait : Les cons osent tout, c'est à ça qu'on les reconnaît !"
 
Le camp de Grande-Synthe, premier site humanitaire aux normes internationales créé en mars 2016, d'une capacité initiale de 1 500 places réparties dans 400 chalets en bois de 6m, accueille actuellement

Je comprends cette décision. Elle est haineuse, notamment envers les migrants, elle vient faire quoi sur ce camp ???

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article