Grippe aviaire : un abattage massif de canards débute dans le Sud-Ouest - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Grippe aviaire : un abattage massif de canards débute dans le Sud-Ouest

Le ministère de l’Agriculture confirme qu’une campagne d’abattage massif de canards va démarrer ce jeudi dans 42 communes du Gers, des Landes et des Hautes-Pyrénées.
 
Un abattage massif de canards élevés à l’air libre dans 42 communes du Sud-Ouest va débuter dès jeudi dans l’espoir d’endiguer la grippe aviaire, a annoncé mercredi le ministère de l’Agriculture.
 
La zone concernée, qui concentre la majorité des derniers foyers confirmés, inclut une partie des départements du Gers, des Landes et des Hautes-Pyrénées. Soit l’abattage d’un million de palmipèdes « en parcours », c’est-à-dire à l’air libre, exposés au passage des oiseaux sauvages qui transmettent le virus H5N8, a précisé le ministère.
 
Les Landes comptent 17 foyers de grippe aviaire, le Gers 45 et les Hautes-Pyrénées 5. Trois foyers ont été détectés dans les Pyrénées-Atlantiques, mais notre département ne figure pas a priori dans la zone d’abattage de palmipèdes définie par le ministère.
 
Ce changement de stratégie dans l’éradication du virus a été validé ce mercredi matin en Conseil national d’orientation de la politique sanitaire animale et végétale. « L’objectif de la stratégie de dépeuplement, qui a été validée, vient compléter les dispositions européennes déjà en place pour protéger les zones à forte densité d’élevages et empêcher la progression de la maladie dans les zones qui ne sont pas encore stabilisées », précise le ministère.
 
Les abattages de prévention qui vont débuter ce jeudi ne concernent ni les poules, ni les gallinacées, ni les canetons élevés en intérieur, ni les canards actuellement au gavage pour le foie gras. Ils excluent aussi les élevages qui assurent l’intégralité du cycle de production (de la naissance à la conserve) et respectent les règles de biosécurité.
 
Les opérations d’abattage des palmipèdes concernés débuteront dès le 5 janvier et se termineront vers le 20 janvier. Cette opération de dépeuplement sera suivie par un nettoyage et une désinfection des bâtiments et des parcours. « A l’issue de cette opération d’assainissement, le repeuplement de la zone nécessitera de définir des conditions strictes de biosécurité », souligne le ministère de l’Agriculture.
 
Le coût des opérations de transport, d’abattage et d’équarrissage des centaines de milliers de canards qui vont être abattus dans les semaines à venir sera pris en charge par l’Etat, a précisé le ministère. De même, les pertes liées à l’arrêt de la production pourront être indemnisées dans des conditions qui seront arrêtées « lorsque la situation sera stabilisée ».
 
Trois foyers de grippe aviaire ont été détectés dans le département des Pyrénées-Atlantiques, tous situés en Béarn. Les deux premiers à Ger et à Espoey, les 14 et 15 décembre, et un troisième à Ponson-Dessus le 28 décembre, dans une exploitation de 6 000 canards. Au total, 59 communes béarnaises sont toujours en zones de protection (3 km autour d’un foyer infecté) ou de surveillance (dans un rayon de 10 km), proches des foyers béarnais mais aussi de ceux des Landes (Nord-Béarn) et des Hautes-Pyrénées (Est-Béarn).

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article