La mise au point de Macron sur son utilisation des frais de représentation au gouvernement - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

La mise au point de Macron sur son utilisation des frais de représentation au gouvernement

Au micro de BFMTV, l'ancien ministre de l'Economie et candidat à la présidentielle a répondu aux accusations formulées dans un livre paru mercredi, selon lesquelles il aurait utilisé l'argent de Bercy pour préparer sa campagne et financer son mouvement En Marche!.
 
Directement mis en cause, Emmanuel Macron se défend. Dans le livre Dans l'enfer de Bercy, paru mercredi, et signé des journalistes Marion L'Hour et Frédéric Says, le candidat du mouvement En Marche! à l'élection présidentielle est accusé par des députés d'avoir utilisé les frais de représentation du ministère de l'Economie pour préparer sa campagne.
 
"Ce qu'on montre dans le livre, c'est qu'Emmanuel Macron en huit mois de l'année 2016 a dépensé 80%" des 150.000 euros "de l'enveloppe de ce qu'on appelle les frais de représentation", a expliqué sur BFMTV Frédéric Says. "Sur ces déjeuners et dîners, Emmanuel Macron a rencontré évidemment des gens en rapport avec le ministère de l'Economie mais aussi des gens qui n'avaient rien à voir avec tout cela: des philosophes, des sondeurs, des artistes, y compris des responsables religieux dans le cadre privé".
 
Invité à réagir à ces accusations au micro de BFMTV, le principal intéressé a dénoncé des informations "fausses". "C'est totalement faux et diffamatoire! On me reproche d'avoir utilisé les moyens de Bercy, je dis c'est faux, puisque ces frais, ce chiffre, c'est l'argent qui a été utilisé pour faire fonctionner le ministère", a tenu à répondre Emmanuel Macron, en marge de son déplacement au Liban.
 
"J'ai été ministre chaque heure et chaque jour, contrairement à la plupart des autres qui aujourd'hui m'attaquent par derrière ou par devant, qui eux vont s'occuper de leur circonscription d'ailleurs. Pourquoi en effet j'ai beaucoup reçu travaillé, voyagé, porté la voix de la France en matière d'affaires économiques? Parce que moi je n'avais pas de circonscription, parce que moi je n'ai jamais payé un collaborateur à s'occuper de ma circonscription!", a-t-il poursuivi. Et l'ancien ministre d'adresser un message à ceux le mettant en cause: "Celles et ceux qui continueront à écrire et à dire des contre-vérités seront poursuivis".
 
Un communiqué diffusé ce jeudi matin par le mouvement En Marche! est venu appuyer la défense d'Emmanuel Macron. "Aucun centime du budget du ministère de l'Economie (...) n'a jamais été utilisé pour En Marche!. Toute affirmation du contraire est purement et simplement diffamatoire", affirme ainsi le mouvement dans ce texte.
 
Mardi, en réponse à ces révélations, les chefs de files des députés Les Républicains et UDI, Christian Jacob et Philippe Vigier, avaient dénoncé le "mensonge" et "l'imposture" d'Emmanuel Macron. "Franchement, celui qui nous expliquait dans une déclaration, que pas un seul euro d'argent public serait utilisé pour sa campagne, manifestement, c'est un mensonge", a ainsi réagi Philippe Vigier.

La droite devrait fermer sa gueule, quand on sait qu'il y a plusieurs magouilles au sein de leur parti.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article