Martine Aubry annonce la nécessité d’être opérée et son retrait partiel - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Martine Aubry annonce la nécessité d’être opérée et son retrait partiel

Martine Aubry annonce la nécessité d’être opérée et son retrait partiel
En marge des vœux qu’elle a adressés ce lundi soir aux forces vives de la ville, on a appris que la maire de Lille devait se faire opérer du dos. Elle ne pourra assurer les manifestations publiques durant six semaines.
 
« Vous n’ignorez pas que j’ai mal au dos. Je ne pourrai donc pas cette année faire le tour de la salle pour vous embrasser. Ce sont mes adjoints qui vont s’en charger. » C’est par ces quelques mots que Martine Aubry a conclu, ce lundi soir, un rapide discours de vœux. Derrière cette phrase anodine, se cachait en réalité une intervention prévue mercredi au CHRU de Lille.
 
Dans un communiqué qui nous est parvenu peu après, la maire explique que cette opération chirurgicale « qui me tiendra en mobilité réduite environ six semaines » ne lui permettra pas d’assurer les manifestations publiques à compter de ce mardi 10 janvier.
 
« Je continuerai évidemment à travailler sur les sujets de la ville, précise l’ancienne ministre du Travail. Je serai suppléée pour les représentations à titre principal par Pierre de Saintignon, premier adjoint, et par certains adjoints en fonction de leurs délégations. » Voilà déjà longtemps que Martine Aubry souffre du dos.
 
Dans la salle, où se pressaient plusieurs milliers d’invités, quelques médecins avertis de l’hospitalisation de la maire, n’hésitaient pas à la féliciter d’avoir choisi d’être opérée au CHR de Lille dont elle préside il est vrai le conseil d’administration. Auparavant, Martine Aubry avait invité « à ne pas nous diviser sur les valeurs qui sont les nôtres ».
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article