Mort de Miguel Ferrer (NCIS Los Angeles), le cousin de George Cloo­ney, à 61 ans - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Mort de Miguel Ferrer (NCIS Los Angeles), le cousin de George Cloo­ney, à 61 ans

Triste nouvelle. Miguel Ferrer, le direc­teur adjoint Owen Gran­ger de la série NCIS : Los Angeles a succombé à un cancer de la gorge hier soir.
 
Son nom ne vous dit peut-être rien mais son vous avez forcé­ment vu son visage quelque part. Miguel Ferrer était « une gueule », celles dont on se rappelle. Après des seconds rôles dans des séries des années 80 comme Magnum, Chips ou Rick Hunter, c’est en inté­grant le casting de Twin Peaks, la série de David Lynch qu’il a commencé à marquer les esprits. Kyle MacLa­chlan, son parte­naire à l’écran, lui a d’ailleurs rendu un petit hommage sur Twit­ter : « Quelle horrible nouvel­le… Miguel Ferrer nous a quit­tés. Agent Rosen­field, je vous aime. Repo­sez en paix. »
 
Miguel avait d’ailleurs repris son rôle d’agent du FBI pour le retour de la série (qui sera sur nos écrans au prin­temps). Il tenait égale­ment le rôle prin­ci­pal de la série Preuve à l’ap­pui et avait retrouvé Kyle Macla­chlan dans la dernière saison de Despe­rate House­wives . Ces dernières années, il était à la tête des bureaux du NCIS de Los Angeles.
 
Ce que l’on connaît moins sur Miguel Ferrer, c’est son arbre généa­lo­gique. Fils du comé­dien José Ferrer et de la chan­teuse Rose­mary Cloo­ney, il se trou­vait être le cousin germain de… George Cloo­ney ! La comé­die est donc une histoire de famille chez eux. C’est dans les colonnes du maga­zine Variety que George Cloo­ney a rendu un bel hommage à son cousin.
 
« Ce jour va marquer un tour­nant majeur dans l'histoire de notre monde, et c'est en cette jour­née que Miguel Ferrer a perdu son combat contre le cancer de la gorge. Mais sa famille se souvien­dra de lui. Miguel a rendu le monde plus lumi­neux et plus drôle, et sa dispa­ri­tion a un tel impact que les événe­ments du jour (pour­tant majeurs) [il s'agit notam­ment de l'inves­ti­ture de Donald J. Trump comme président des Etats-Unis, ndlr] ne tiennent pas la compa­rai­son. Nous t'aimons Miguel. Nous t'aime­rons toujours. »
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article