Patrice Evra dégomme le public du Stade de France - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Patrice Evra dégomme le public du Stade de France

La nouvelle recrue de l'OM a affirmé que si la France avait joué la finale de l'Euro au stade Vélodrome plutôt qu'au Stade de France devant un public venu pour «prendre des selfies», elle aurait été sacrée championne d'Europe.
 
A peine arrivé à l'Olympique de Marseille, Patrice Evra fait déjà parler de lui avec des déclarations qui risquent de ne pas forcément plaire en région parisienne. A l'occasion de sa présentation à la presse jeudi, le néo-Marseillais a lancé un tacle au public du Stade de France qui devrait lui permettre de se mettre très rapidement les supporteurs phocéens dans la poche.
 
Le joueur est revenu sur l'ambiance un peu terne lors de la finale de l'Euro perdue 1-0 face au Portugal le 10 juillet dernier. «Au Stade de France, pour la finale de l'Euro, les gens sont venus pour prendre des selfies. Autant jouer dans une cathédrale. Si on avait joué ici contre le Portugal, on aurait été champions d'Europe. J'avais envie de goûter à cette folie», a expliqué le latéral très en forme devant les journalistes.
 
S'il est sélectionné dans les prochains mois par Didier Deschamps avec le maillot frappé du coq, Patrice Evra se prépare un accueil musclé auprès du public dionysien. A 35 ans, l'ancien joueur de la Juventus Turin qui s'est engagé pour 18 mois avec l'OM n'a pas exclu de pouvoir participer à la Coupe du monde 2018. Les Bleus poursuivront leur campagne dans les éliminatoires du Mondial à partir du mois de mars avec deux déplacements mais le retour des Tricolores au Stade de France n'interviendra que le 13 juin en amical avec la réception de l'Angleterre.

N'importe quoi, trop facile comme excuse...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article