Propos de Ségolène Royal sur Fidel Castro : Elle se dit victime d'une agression sexiste - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Propos de Ségolène Royal sur Fidel Castro : Elle se dit victime d'une agression sexiste

Ségolène Royal avait provoqué un véritable tollé à Cuba en décembre dernier, contestant les violations des droits de l’homme à l’encontre du leader cubain. Dans l’émission "Et si c’était vous" du 9 janvier, la ministre de l’Écologie estime que l’agression après ses propos, a tout de suite été sexiste.
 
C’était le 4 décembre dernier. Ségolène Royal avait été choisie par le gouvernement de François Hollande pour représenter la France aux funérailles de Fidel Castro. Lors de cet hommage, la ministre de l’Écologie avait jugé que le leader cubain était "un monument" de l’histoire, contestant par ailleurs les violations des droits de l’homme qui lui sont reprochés. Une déclaration qui avait provoqué un tollé dans la classe politique française. Alors que Jean-Pierre Raffarin avait exigé une sanction, Jack Lang s’interrogeait : Ségolène Royal n’a-t-elle pas bu un peu trop de rhum ? Lors des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, la ministre de l’Écologie était revenue sur ses propos expliquant que Cuba ne pouvait pas être une dictature puisque le pays était très touristique.
 
Dans l’émission "Et si c’était vous" présentée par le psychanalyste Gérard Miller, Ségolène Royal est à nouveau revenue sur cette affaire. Alors qu’elle parle de Jeanne d’Arc et évoque la transgression féminine, l’ancienne candidate à la présidentielle a estimé qu’elle avait été victime de propos sexistes lors de cette polémique : "Regardez ce que j’ai subi comme attaques pour les choses élémentaires que j’ai dites sur Cuba. Tout de suite l’agression a été sexiste. Ont resurgi le fait que je faisais des bourdes, même avec des mots qui ont été utilisés. J’ai bien senti que dans l’agression idéologique de la droite, sur la façon dont je disais des choses vraies sur Cuba, il y avait cette résurgence de la contestation de l’évaluation historique qu’une femme a droit ou pas le droit de faire même avec mon background et mon expérience politique. C’est très étrange, on n’est pas encore sorti de cette misogynie et de ce sexisme."
 
Au sujet des 620 arrestations qui se sont déroulées à Cuba en octobre dernier selon Amnesty International, Ségolène Royal ne se démonte pas et réitère ses propos : "Tous mes propos peuvent être contestés. Mais ils le sont de façon particulièrement sexiste." Avant d’être forcée de reconnaître : "Bien sûr, il y a des arrestations. On connait le système de Cuba qui ne correspond pas à nos normes démocratiques."

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article