EN DIRECT - Aulnay : Les premières conclusions de l'IGPN rendues privilégient la thèse de l'accident et non du viol - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Aulnay : Les premières conclusions de l'IGPN rendues privilégient la thèse de l'accident et non du viol

EN DIRECT - Aulnay : Les premières conclusions de l'IGPN rendues privilégient la thèse de l'accident et non du viol

09h39: "Il faut se méfier de la surenchère", a déclaré l'avocat de Théo , Eric Dupond-Moretti, sur BFMTV

"Une telle utilisation d'une matraque est un viol"

"Théo sait qu'il a été violé"

08h30:   L es premières conclusions de l'IGPN rendues dimanche privilégient la thèse de l'accident, selon LCI .

Selon nos confrères, la police des polices évoque plutôt une "opération qui tourne mal". Selon les images qui ont été visionnées par les enquêteurs,  "Théo ne s’est pas laissé menotter. S’ensuit alors une bagarre avec trois fonctionnaires de police. En tentant de le maîtriser, l’un d’entre eux utilise alors une matraque pour le mettre à genou.", peut-on lire.

 

MERCREDI 8 FEVRIER

16h00: "Aucune violence ne peut être acceptée de la part de ceux qui sont investis" de la mission de maintien de l’ordre (Bernard Cazeneuve)

Bernard Cazeneuve a salué les propos "de dignité" et de "responsabilité" de Théo.

11h58: 15 personnes placées en garde à vue après les incidents de la nuit en Seine-Saint-Denis

L'Express rapporte que quatre personnes ont été arrêtées à Aulnay-sous-Bois et les onze autres à Tremblay-en-France, Clichy-sous-Bois et Villepinte.

"Trois sont mineurs tandis que les autres sont de jeunes majeurs", précisent nos confrères.

11H50:  Les associations antiracistes ont dénoncé des faits "graves" de violence policière à "caractère sexuel et raciste", dans un communiqué commun.

"Les faits qui se sont produits à Aulnay-sous-Bois sont graves. En cette circonstance, la violence policière a pris un caractère sexuel et raciste", ont dénoncé le Conseil représentatif des associations noires (Cran), la Ligue des droits de l'Homme (LDH), la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra), le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap) et SOS Racisme.

11h44: Théo a lancé un appel au calme dans Le Parisien.

«J'ai un message à faire passer à ma ville. J'entends tout ce qu'il se passe en ce moment mais je ne suis pas trop les informations et tout ça, parce que je n'ai pas envie d'être plongé dedans».

Et d'ajouter : "Ma ville, vous savez que je l'aime beaucoup, j'aimerais bien la retrouver comme je l'ai laissée s'il vous plaît les gars".

08h30: 23 personnes ont été interpellées cette nuit, dont 5 à Aulnay-sous-Bois (BFMTV)

07h32: 17 personnes ont été interpellées cette nuit à Aulnay-sous-Bois et dans des communes avoisinantes

 

MARDI 7 FEVRIER

23h23: Malgré ce geste d’apaisement de François Hollande, la tension reste palpable dans la cité des 3000. « C'est assez hallucinant. Il y a un déploiement extraordinaire comme si on était en zone de guerre.

Il y a un hélicoptère qui fait des tours sans arrêt ». Un hélicoptère au-dessus du quartier de la rose des vents à Aulnay, des policiers à cheval, d’autres casqués et équipés de boucliers, voilà qui surprend Roselyne, une habitante de la cité des 3000 qui, comme d’autres, dénonce les contrôles au faciès et des policiers qualifiés de « cowboys ».

22h02: Plusieurs centaines de personnes manifestaient dans une ambiance tendue ce soir dans l'est de Paris, pour apporter leur soutien au jeune Théo.

"Police, violeurs, assassins". Encerclés par des dizaines de policiers casqués, les manifestants de tous les âges, et dont certains étaient cagoulés, ont scandé dans le quartier de Ménilmontant: "Théo, Adama : pas de justice, pas de paix". Les manifestants, qui s'étaient donné rendez-vous sur les réseaux sociaux.

"Police, violeurs, assassins", "tout le monde déteste les violeurs", a chanté la foule en frappant dans ses mains.

Certains brandissaient des pancartes sur lesquelles on pouvait lire: "Police égal violeur" ou "protect and serve... My ass!". 

17h30: Le président de la République François Hollande s'est rendu au chevet de Théo à l'hôpital Robert-Ballanger, indique l'Elysée.

Le Président a passé 30 minutes avec Théo et des membres de sa famille...

Vingt-six personnes ont été interpellées dans la nuit de lundi à mardi 7 février à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où des incidents ont éclaté pour la troisième nuit d’affilée, après l’interpellation, le 2 février, d’un jeune homme, gravement blessé à coups de matraque par des policiers, a dit au Monde la préfecture de police.

Cinq véhicules ont été brûlés, deux magasins partiellement brûlés (un restaurant KFC et un garage Peugeot), six poubelles incendiées, des véhicules de secours et de police endommagés, selon la préfecture

 Les policiers ont fait l’objet de jets de projectiles.

Selon Loïc Lecouplier, deux véhicules de la brigade anti-criminalité (BAC) ont été pris à partie par «200 individus» et leurs véhicules bloqués par les émeutiers.

«A court de munitions pour leurs armements intermédiaires», à savoir de grenades lacrymogènes pour lanceur Cougar et de projectiles pour LBD 40, les fonctionnaires de police ont été «contraints de tirer en l'air pour se dégager, ce qu'ils ont fait avec succès», a-t-il précisé. 

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article