Kendji Girac a parti­cipé à une affaire d'ar­naque au permis de conduire et a triché au code - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Kendji Girac a parti­cipé à une affaire d'ar­naque au permis de conduire et a triché au code

Le chan­teur révélé il y a trois ans dans l'émis­sion The Voice, Kendji Girac, a été jugé ce lundi 27 février, pour avoir béné­fi­cié de l’ar­naque au permis de conduire. Il avait payé pour avoir les réponses de l'épreuve du code.
 
Comme quelques 300 prer­sonnes, le chan­teur Kendji Girac était jugé ce lundi 27 février au tribu­nal de Créteil dans une affaire d'arnaque au permis de conduire. L'inter­prète de Color Gitano a été cité en qualité de « témoin », et a reconnu les faits.
 
L'arnaque consis­tait à obte­nir les réponses de l'épreuve de code, grâce à un système de vibra­tions à distance, moyen­nant une somme d'argent comprise entre 1500 et 2500 euros selon Le Pari­sien. 5 personnes, dont 4 membres d'une même famille, sont pour­sui­vies pour avoir mani­gancé ce dispo­si­tif, et jugés pour « escroque­rie en bande orga­ni­sée » et "abus de bien sociaux". Toujours selon Le Pari­sien, cette arnaque aurait rapporté à leurs auteurs présu­més au mini­mum près de 740 000 €.
 
Kendji Girac, chan­teur à succès est désor­mais riche. Il pouvait se permettre de payer cette somme plutôt que de révi­ser les cours de code « comme tout le monde ». Il n'était pas présent lors de l'audience mais le président du tribu­nal a lu son témoi­gnage à haute voix. Kendji Girac avoue tout et tente de se justi­fier.
 
" J’étais en pleine tour­née. Quand j’ai su ça, ça m’ar­ran­geait. Je suis allé à l’auto-école avec mon chauf­feur. J’ai payé 1 500 euros. La conduite c’était réglo : je sais conduire depuis long­temps."
 
Il sait conduire depuis long­temps, mais n'a son permis que depuis un peu moins de deux ans? Bizar­re… mais c'est bien la preuve que le système fonc­tion­nait.
 
Cette affaire n'est pas sans rappe­ler l'arres­ta­tion du compa­gnon de la chan­teuse Amel Bent, Patrick Anto­nelli, pour une histoire simi­laire.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article