"A la dérive", le téléfilm qui dérange le FN - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"A la dérive", le téléfilm qui dérange le FN

Un téléfilm diffusé ce jeudi soir sur France 3 n'a pas plu aux responsables du Front National.
 
Après les enquêtes de la discorde, le téléfilm qui déplaît. Avant même sa diffusion ce jeudi soir sur France 3 (20h55), la fiction «A la dérive» a fait réagir mercredi des membres du Front national. Bâtie comme un flash-back, elle raconte le parcours de Jérôme, ouvrier accusé du meurtre de son copain d'enfance d'origine algérienne. Comment ce trentenaire a-t-il perdu pied ?
 
Quatre ans avant, il a tout fait pour éviter la fermeture de son usine, quitte à battre campagne pour le maire de gauche qui avait promis de la sauver. Las. L'entreprise a fermé. Au chômage, quitté par sa femme, Jérôme va être aidé par le député d'un parti d'extrême droite. Mené avec habileté, le téléfilm explore le glissement de ce père de famille instrumentalisé et à travers lui celui d'une ville.
 
Une trame qui fait bondir le collectif Culture, libertés et création, fondé pour nourrir le programme culturel du Front national, pourtant jamais nommé. «Ce téléfilm contient tous les ingrédients habituels de la caricature politique la plus grossière», a-t-il protesté mercredi. Et de dénoncer le groupe France Télévisions «bel et bien entré en campagne contre Marine Le Pen».
 
«L'idée n'était pas de faire l'apologie d'un camp contre un autre ou de dénoncer l'extrême droite, se défend le scénariste, Olivier Szulzynger, parti à la rencontre d'habitants à Perpignan et à Hénin-Beaumont. Je voulais parler d'une histoire d'amitié et de la liquidation de la classe ouvrière. Jérôme cherche un débouché et se fait manipuler. Nous voulions comprendre pourquoi les classes populaires se détournent de la gauche.» Cette programmation «rentre dans le cadre des fictions de société qui permettent de comprendre des situations, sans polémique», ajoute-t-on à France 3.
 
Remonté contre le groupe, le parti frontiste n'en démord pas. «Chaque semaine, France Télévisions programme des émissions contre le FN. Il y a eu Envoyé spécial, des messages subliminaux dans Plus belle la vie, peste Sébastien Chenu, chargé de la cellule idée image de la campagne de Marine Le Pen.» La direction de France Télévisions, mercredi, restait muette.
 

Le FHaine aime la censure, ne supporte pas la liberté qui ne va pas dans le sens, ne supporte pas qu'on contredit tel ou telle chose...

Ce parti est dangereux. Ouvrez les yeux...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article