Dupont-Aignan demande à France TV de maintenir le débat du 20 avril - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Dupont-Aignan demande à France TV de maintenir le débat du 20 avril

Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout la France à la présidentielle, demande "solennellement" le maintien du débat sur France 2 le 20 avril entre les 11 prétendants, dans un courrier jeudi à la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte, transmis à la presse.
 
Le député de l'Essonne a prévu de se rendre lui-même au siège de France Télévisions pour remettre la lettre en fin de journée. Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron se sont inquiétés de la date du débat, trois jours avant le 1er tour. François Fillon a jugé que le débat n'avait "pas de sens" sans la présence de tous les candidats.
 
"Malgré ces attitudes anti-démocratiques, je vous demande solennellement de maintenir son organisation, au nom de la démocratie", plaide dans sa lettre M. Dupont-Aignan, qui suggère de "maintenir la présence physique des onze pupitres sur le plateau, afin que chacun, tout au long de la soirée, puisse garder à l'esprit le nom des candidats qui se seraient dérobés à l'exercice".
 
Le candidat Debout la France a aussi écrit au président du Conseil supérieur de l'audiovisuel, Olivier Schrameck, après qu'il a fait part mercredi de sa "préoccupation" quant à la date du 20 avril, soit "24 heures avant la période de réserve précédant le premier tour de l'élection présidentielle", ce qui empêcherait à un candidat de se défendre si une nouvelle polémique électorale devait émerger.
 
M. Dupont-Aignan lui reproche d'"accréditer ces postures" des candidats alors que "tous les éléments avaient été communiqués en janvier" sur les débats.
 
De plus, "toute polémique née lors du débat de jeudi soir (20 avril) pourra faire l'objet d'un traitement équitable de la presse le lendemain", argumente-t-il, en accusant le CSA de ne pas avoir "les moyens ou la volonté de faire respecter ses propres règles".
 
Le président de Debout la France s'était illustré mi-mars en quittant le plateau du 20H00 de TF1, pour ne pas avoir été convié au premier débat opposant les cinq principaux candidats sur la même chaîne. Le Conseil d'Etat avait rejeté son recours, considérant que son absence ne contrevenait pas au "principe d'équité".

Il y a quelques semaines, il demandait l'inverse auprès de TF1 parce qu'il n'était pas invité. mdr...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article