EN DIRECT - La passation de pouvoirs entre Bruno Le Roux et Matthias Fekl a eu lieu ce matin. Hollande demande "l'exemplarité" pour ceux "qui exercent les plus hautes fonctions ou briguent les plus hautes responsabilités" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - La passation de pouvoirs entre Bruno Le Roux et Matthias Fekl a eu lieu ce matin. Hollande demande "l'exemplarité" pour ceux "qui exercent les plus hautes fonctions ou briguent les plus hautes responsabilités"

EN DIRECT - La passation de pouvoirs entre Bruno Le Roux et Matthias Fekl a eu lieu ce matin. Hollande demande "l'exemplarité" pour ceux "qui exercent les plus hautes fonctions ou briguent les plus hautes responsabilités"

12h08 : François Hollande demande "l'exemplarité" pour ceux "qui exercent les plus hautes fonctions ou briguent les plus hautes responsabilités" (AFP)

08h50: Matthias Fekl :

"Cher Bruno, je te remercie d'avoir présenté ta démission. Tu l'as fait en responsabilité, au nom de la solidarité gouvernementale, pour pouvoir défendre ton honneur."

"Merci pour les conseils que tu m'as prodigués."

"La décision que tu as prise hier, tu l'as faite en responsabilité."

"Je remercie le Président et le Premier ministre pour la confiance dont il m'honore en me confiant cette responsabilité."

"Sur tous les grands dossiers du ministère, la continuité de l'Etat sera assurée."

08h45: Bruno le Roux : "Cher Matthias, tu prends les clés d'un beau et grand ministère."

"Je te souhaite le plein succès au service des Français et de notre République."

"On dit de lui qu'il suffit souvent d'appuyer sur un bouton afin d'obtenir les bons résultats. A toi d'actionner le bon. "

"Tu peux compter ici, avec les directions des ministères, sur des personnels mobilisés, loyaux dans leur engagement républicain."

"Je te souhaite aussi de prendre du plaisir, même si cette fonction est d'une intensité rare."

MARDI 21 MARS

18h20: Matthias Fekl devient ministre de l'Intérieur après la démission de Bruno Le Roux, annonce l'Elysée.

Matthias Fekl est né le 4 octobre 1977 à Francfort-sur-le-Main en Allemagne. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (Lettres et sciences humaines) et de l’Ecole Nationale d’Administration (Promotion Romain Gary), diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, Matthias Fekl est magistrat administratif.

Matthias Fekl a été adjoint au maire de Marmande, en charge des finances, de 2008 à 2012 et vice-président de la Région Aquitaine chargé du développement économique, de l’emploi et des entreprises (2010-2012).

Elu député de de la 2ème circonscription de Lot-et-Garonne en juin 2012, Matthias Fekl est allé au-delà de la législation applicable en matière de cumul des mandats et a annoncé dès son élection à la députation qu’il resterait simple conseiller régional.

Membre du Parti socialiste depuis 2001, il a été le premier secrétaire fédéral du PS de Lot-et-Garonne de novembre 2012 à septembre 2014, date à laquelle il s’est mis en retrait de cette fonction.

Il est ancien membre de la commission des lois et président de la commission chargée de l’application de l’article 26 de la Constitution.

Il a notamment été membre titulaire de la Commission nationale de la vidéoprotection ainsi que membre suppléant de la Commission supérieure de codification.

18h00: Bruno Le Roux prend la parole :

"Je vois et j'entends le débat que suscite les contrats de mes filles durant les vacances scolaires.

Ces contrats étaient ponctuels et légaux, ils correspondaient tous à des travaux effectivement réalisés.

Ces moments de travail en commun étaient importants pour moi et formateur pour elles.

Dans mes responsabilités, les moments pour être ensemble ne sont pas fréquents.

Mais je ne veux qu'a aucun prix, ce débat puisse porter atteinte au gouvernement", déclare le ministre de l'Intérieur.

Ici, en Seine-Saint-Denis, j'ai mis un point d'honneur à respecter la fonction de député, j'affirme mon honnêteté dans les rapports humains ou politiques.

Mais ma responsabilité est de préserver le gouvernement, c'est pour cela que j'ai présenté ma démission au président de la République, ce qui me permet d'affirmer mon honnêteté."

Selon Quotidien, le locataire de la place Beauvau a employé ses filles, alors qu'elles étaient lycéennes puis étudiantes, en cumulant respectivement 14 et 10 CDD entre 2009 et 2016, pour un montant total de quelque 55.000 euros. Elles n'avaient, lors des premiers contrats, que 15-16 ans.

Certains CDD ont pu avoir lieu en même temps que des stages en entreprise ou sur le temps universitaire, à l'été 2013 pour l'une des filles, 20 jours en mai 2015 pour l'autre, affirme l'émission de Yann Barthès.

17h06: François Hollande a reçu Bruno Le Roux en présence de Bernard Cazeneuve à 14h30.

17h02: Bruno Le Roux fera une déclaration à 18H00 à Bobigny, ville où il est actuellement présent pour une réunion à la préfecture sur le thème de la sécurité avec des élus de Seine-Saint-Denis.

16h30 : "La solution la plus prudente serait la démission de Bruno Le Roux"  vient de déclarer le candidat socialiste à l'élection présidentielle Benoît Hamon, depuis Bruxelles. Il a ensuite ajouté : "Il faut pouvoir lever le soupçon et le mieux c'est de prendre la décision difficile qui s'impose".  

14h49 : Le Pôle Financier du Parquet de Paris vient d’annoncer l’ouverture d’une enquête préliminaire suite aux révélations de Quotidien sur le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux. "Elle a été confiée à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales".

14h39 : Selon Adrien Gindre d'LCI, Bernard Cazeneuve s'est entretenu avec Stephane Le Foll.

12h14 : Première réaction de Bernard Cazeneuve : "Lorsqu'on est attaché à l'autorité de l'Etat, on est impeccable face aux institutions" lors d'un discours  à l'inauguration de  l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ), à l'Ecole militaire, à Paris.

11h51 : De nombreux parlementaires de l'opposition appellent à la démission du ministre de l'Intérieur et à la saisie du parquet financier. C'est le cas d'Hervé Morin sur BFMTV : "Je constate que le PNF ne s'est pas toujours saisi quand il lui a fallu moins de 24 heures lors des révélations du Canard"

11h28 : Le ministre de l'Intérieur annule tous ses rendez-vous prévus dans son agenda aujourd'hui. Il devait notamment se rendre selon nos informations à Épinay-sur-Seine, ville dont il était maire de 1995 à 2001.

11h14 : Le Pôle Financier du Parquet de Paris précise en exclusivité ne pas avoir ouvert d'enquête "pour le moment" mais confie que le sujet est actuellement "en réflexion". 

11h07 : Bruno Le Roux et Bernard Cazeneuve sont actuellement ensemble en déplacement à l'École militaire, dans le 7e arrondissement de Paris.

11h03: François Hollande et Bernard Cazeneuve se sont parlés hier soir et ce matin au téléphone des révélations sur Bruno Le Roux, selon RTL.

11h02: Le mercredi 25 janvier, sur RTL, Bruno Le Roux avait déclaré à propos de l'emploi par les parlementaires de membres de leur famille : "Je pense qu'il devrait y avoir une règle simple dans ce cas de figure, qui est que ce ne doit pas être autorisé." 

10h38 : Selon Noé Gandillot (LCI), "des journalistes accrédités ne peuvent pas assister à la visite de Bruno Le Roux et Bernard Cazeneuve à l'école miliaire".

10h35 : Bruno Le Roux vient d'annuler sa déclaration à la presse prévue initialement depuis le Sénat à 10h (LCI).

10h28 :  Le ministre de l'Intérieur rencontre en ce moment Bernard Cazeneuve, Premier ministre (BFMTV).

09h41 : Bruno Le Roux s'exprimera vers 10h selon Adrien Gindre d'LCI.

08h45 : Sur RTL, le premier secretaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis confie qu'il n'était "pas au courant" et que " la question essentielle est de savoir si elles ont travaillé".

00h22: Selon RTL, Bruno Le Roux est convoqué mardi à Matignon pour parler de l'emploi de ses filles à l'assemblée après les révélations de quotidien sur TMC ce soir.

22h42: Ce soir, Quotidien sur TMC, a révélé que les filles du Ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux auraient étaient employées comme collaboratrices parlementaires alors qu’elles étaient encore lycéennes puis étudiantes.

Bruno le Roux, alors député de Seine-Saint-Denis, aurait employé ses deux filles, Marie  et Gaëlle  à l’Assemblée Nationale en même temps qu’elles étaient lycéennes.

Elles auraient bénéficié de 24 contrats représenteraient 55.000 euros.

Selon le site de TF1, la fille aînée du Ministre a commencé à travailler à l’âge de 15 ans pour un contrat de douze jours :

«L’âge minimum légal pour travailler étant de seize ans, la fille de Bruno Le Roux a donc bénéficier d’une exception : elle a pu travailler uniquement parce qu’elle était embauchée par un parent, son père ».

Avant de rappeler que l’âge moyen d’un collaborateur parlementaire est de 40 ans, la journaliste, qui rappelle les similitudes avec l’affaire Fillon, a interpellé Bruno Le Roux sur le terrain en l’interrogeant sur le sujet. Le ministre déclare alors :  

"Bien entendu, mes filles ont travaillé avec moi sur des périodes de vacances, mais jamais en permanence". 

La journaliste, présente en plateau, a également diffusé un extrait où le ministre de l’Intérieur était  interrogé il y a quelques jours sur RTL à propos des collaborateurs parlementaires dans le cadre de l’affaire Fillon.

Le locataire de Beauvau répondait alors :

« Pour des raisons de clarté, les conjoints ne devraient pas être embauchés comme conseillers parlementaires ».

Source JMM

Les escrocs, les menteurs, dehors.

Votons Hamon !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article