EN DIRECT - Découvrez les nouvelles révélations sur François Fillon qui seront publiées demain dans le Canard Enchaine - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Découvrez les nouvelles révélations sur François Fillon qui seront publiées demain dans le Canard Enchaine

EN DIRECT - Découvrez les nouvelles révélations sur François Fillon qui seront publiées demain dans le Canard Enchaine

16h38: Nouvelles révélations du Canard enchainé

Dans son édition à paraître ce mercredi, Le Canard enchaîné fait de nouvelles révélations concernant le candidat de la droite à la présidentielle.

D’après l’hebdomadaire satirique, François Fillon aurait obtenu de Marc Ladreit de Lacharrière un prêt de 50.000 euros en 2013, sans intérêts et non déclaré.

François Fillon « n’a pas jugé utile de faire figurer » ces 50.000 euros sur sa déclaration de patrimoine adressée à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, selon l’hebdomadaire satirique.

Ce prêt a été « intégralement remboursé », a affirmé au Canard l’avocat de François Fillon, Me Antonin Levy.

14h26: Selon Le Figaro , la rencontre entre Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et François Fillon n'aura pas lieu à trois.

L'ex-Président a téléphoné, ce matin, à Alain Juppé avant une rencontre dans les prochains jours, comme l'indique l'entourage de l'ancien chef de l'Etat.

François Fillon aura lui aussi un rendez-vous avec Nicolas Sarkozy, prochainement.

 

09h15: Sur RMC, Bruno Retailleau, coordonnateur de la campagne de Fillon, confirme qu'une rencontre entre Nicolas Sarkozy, François Fillon et Alain Juppé aura bien lieu "aujourd'hui ou demain". 

"Ce sont des figures un peu iconiques de notre famille politique. Donc l'idée c'est le rassemblement de la famille"

07h49: François Fillon a gagné son bras de fer

Après le retrait définitif d'Alain Juppé, François Fillon a gagné la partie et reste dans la course à la présidentielle, LR lui ayant "unanimement" renouvelé son soutien lundi soir, malgré une ultime offensive sarkozyste pour le convaincre de lâcher prise.

"Le comité politique, après un large échange, a renouvelé à l'unanimité son soutien à François Fillon", a déclaré à la presse le président du Sénat Gérard Larcher, à l'issue de cette rencontre entre une vingtaine de ténors du parti, au siège parisien de LR.

M. Fillon a également accepté la rencontre avec Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, proposée par l'ex-chef de l'Etat dans la matinée, mais "il faut que ce soit vite, on ne va pas laisser le feuilleton durer éternellement", a-t-il prévenu.

M. Sarkozy a proposé mercredi, selon son entourage, une date pas confirmée par le camp Fillon.

"Le retrait d'Alain Juppé a confirmé qu'il n'y avait pas de plan B, il est temps maintenant que chacun se reprenne!" a lancé d'emblée le candidat, accueilli devant le siège du parti par des militants aux cris de "Fillon président".

.

Lundi 6 mars 2017

19h50: Le comité politique des Républicains renouvelle sa confiance à l'unanimité à François Fillon

18h41: Pour le président LR du Sénat, Gérard Larcher, qui participe au comité politique des Républicains, François Fillon a "mis fin aux hésitations, le débat est clos".

18h25: François Fillon ce soir devant le comité politique des Républicains: "Pas de plan B, il faut que chacun se reprenne."

"Il est temps maintenant que chacun se reprenne et revienne à la raison.

Nos électeurs ne pardonneraient pas ceux qui entretiennent le poison de la division.

J'appelle toutes les femmes et les hommes de bonne volonté à se rassembler, à respecter le message que nos électeurs ont exprimé lors de la primaire et à s'unir autour de ma candidature qui est la seule légitime.

Nous avons perdu trop de temps en discussions vaines, laissant le champ libre à l'extrême droite et aux candidats de la gauche qui se frottent les mains en contemplant notre désunion.

Il est temps pour chacun de faire campagne et de reconstruire une alternative crédible."

François Fillon se dit prêt à une réunion avec Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

15h18: "L'UDI continue à demander un changement de candidat", a indiqué Yves Jégo sur BFMTV.

14h56: "La balle est dans le camp de ceux qui ont à prendre des décisions", a déclaré Alain Juppé à Bordeaux.

"Dans une impasse, il vaut mieux essayer de s'en sortir que de continuer tout droit."

13h39: Nicolas Sarkozy essaie d’organiser la rencontre avec François Fillon et Alain Juppé demain après-midi (entourage de Nicolas Sarkozy à BFMTV)

12h54: Les sarkozystes demandent à Fillon de se choisir «un successeur» selon l'AFP.

10h27: Alain Juppé prend la parole à Bordeaux :

"Je veux m'adresser aux Français et aux Française.

Jamais dans l'histoire de la Ve nous n'avons eu une élection aussi confuse.

Le front National en rajoute dans le fanatisme anti-européen.

Mr Macron tente d'incarner le renouveau malgré son immaturité politique.

Quant à nous, la droite et le centre, quel gâchis !

Au lendemain de notre primaire dont le résultat a été incontestable et incontesté, François Fillon avait un boulevard devant lui, je lui ai renouvelé ce soutien à plusieurs reprises.

La semaine dernière, j’ai reçu de nombreux appels me demandant de prendre la relève .
Ils m’ont fait hésiter, j’ai réfléchi.
 
Aujourd’hui ce rassemblement est devenu plus difficile encore.
 
Une partie du centre nous a quitté.
 
François Fillon en parlant d'un prétendu complot et nous sommes aujourd'hui dans une impasse.
 
Le noyau des militants LR s’est radicalisé. 
 
Je n’ai pas l’intention de m’engager dans des tractations partisane ni marchandage de postes.
 
Je ne veux pas livrer mon honneur et la paix de ma famille en pâture.
 
Je ne suis donc pas en mesure aujourd'hui de réaliser le nécessaire rassemblement autour d’un projet fédérateur, c'est pourquoi je confirme, une bonne fois pour toutes, que je ne suis pas candidat à la présidence de la République.
Il est trop tard. 
 
Je remercie ceux qui après avoir vivement critiqué ma ligne et mon projet trouvent en moi un recours.
 
Je le répète pour moi il est trop tard, mais il n’est pas trop tard pour la France , il n’est jamais trop tard pour la France.  
 
Le pays traverse une crise de confiance mais a aussi une capacité de rebonds.

09h25: L'ancien chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, propose une rencontre à François Fillon, en compagnie d'Alain Juppé.

C’est la première fois que Nicolas Sarkozy ressort officiellement de sa réserve et de sa retraite, pour tenter de trouver une porte de sortie à sa famille politique.

09h02: À peine l’interview de François Fillon au 20h  terminée hier soir, Alain Juppé a réagi en annonçant une déclaration à la presse ce lundi à 10H30 depuis sa mairie de Bordeaux.

Selon Sud Ouest, à Bordeaux, ses proches gardent le silence sur ses intentions, mais il est très probable que le maire de Bordeaux choisisse de ne pas se présenter sans la démission de François Fillon, autrement dit il renoncerait à être candidat.

"Juppé va dire que les conditions ne sont pas réunies et s’en sera fini du plan B", se désole un élu LR.

"Juppé va renoncer", prédit lui aussi un ex-ministre.

08h15: Sur RTL, Thierry Solère déclare:

"Il y a trois personnes qui ont fait 90 % des voix à la primaire : François Fillon, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, ce sont trois hommes d’Etat, ils se parlent, mais pas les trois ensemble.
 
Il n’est pas imaginable que dans la crise que nous vivons, qui fait prendre le risque de l’élimination de la droite au premier tour de l'élection présidentielle et l'arrivée de l'extrême droite au pouvoir, que ces personnes ne se voient pas.
Il impératif qu’ils se voient et trouvent la solution à cette crise que nous connaissons. Je sais que c’est un appel partagé par l’ensemble de mes collègues, beaucoup de parlementaires.
 
Personne ne veut revivre un déchirement de notre famille politique, nous avons déjà vécu ça en 2012.
 
La responsabilité historique d’Alain Juppé et Nicolas Sarkozy est de se voir physiquement et de voir François Fillon. "

 

Je sens gros comme une maison, qu'à la place de Fillon, on va avoir le droit à Sarkonzy...

Comment certains retournent leur veste... C'est la droite qui nous fout dans la merde...

Un escroc ce Fillon. Un citoyen lambda serait en garde à vue sur le champs...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article