EN DIRECT - Attaque à Londres : Neuf personnes ont été placées en garde à vue - 4 morts et 50 blessés, selon un nouveau bilan - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Attaque à Londres : Neuf personnes ont été placées en garde à vue - 4 morts et 50 blessés, selon un nouveau bilan

EN DIRECT - Attaque à Londres : Neuf personnes ont été placées en garde à vue - 4 morts et 50 blessés, selon un nouveau bilan

9h37: La police britannique a procédé à deux nouvelles arrestations "importantes" dans la nuit de jeudi à vendredi dans l'enquête sur l'attentat de Londres, a annoncé le chef de la police anti-terroriste Mark Rowley devant la presse.

Cela porte à 9 le nombre de personnes en garde à vue, a précisé le porte-parole, deux jours après l'attentat qui a fait 4 morts.

L'officier a donné le nom de naissance de l'auteur comme étant Adrian Russell, après avoir donné dans un premier temps l'un de ses nombreux noms, Khalid Masood.

9h33: La police a recensé en tout 50 blessés dans l'attaque

.

JEUDI 23 MARS

.

22h40: Un homme blessé dans l'attaque de Londres a succombé ce soir, a annoncé la police britannique, portant à quatre le nombre de personnes tuées, en plus de l'assaillant.

19h32: Parmi les blessés de l'attaque qui a eu lieu hier dans le centre de Londres, deux personnes sont "entre la vie et la mort".

La police britannique a arrêté huit personnes à six adresses différentes à Londres, Birmingham et ailleurs dans le pays.

Elles sont soupçonnées de préparer des actes terroristes, vient d'indiquer la police.

16h37: La police révèle l'identité de l'assaillant : un homme de 52 ans prénommé Khalid Masood. Il est connu des services de police pour des faits d'agression, détentions et usage d'armes ainsi que troubles à l'ordre public.

15h21: François Hollande s'exprime :

"Des jeunes français sont encore blessés."

"Nous avons tout fait pour accompagner les familles des Français."

"Nous devons être d’une très grande vigilance." 

14h24: Le pont de Westminster a rouvert aux piétons, au lendemain de l'attaque survenue à Londres.

13h50: Le pape François est "profondément attristé" par l'attentat jihadiste qui a fait trois morts mercredi à Londres et prie pour toutes les victimes, a indiqué jeudi le Vatican.

Dans un télégramme adressé au chef de l'Eglise catholique en Grande-Bretagne, Mgr Vincent Nichols, le cardinal Pietro Parolin, numéro deux du Vatican, exprime sa solidarité au nom du pape.

Jorge Bergoglio invoque aussi dans ce message "la paix et la force de Dieu envers les familles éplorées, et assure la nation (britannique) de ses prières".

13h20: Le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué jeudi, par le biais de son agence de propagande Amaq, l'attentat de Londres qui a coûté la vie à trois personnes.

"L'auteur de l'attaque en face du Parlement britannique à Londres est un soldat de l'EI et l'opération a été menée en réponse à l'appel à frapper les pays de la coalition" internationale antijihadistes, a indiqué Amaq, citant "une source de sécurité".

12h47:  Elisabeth II a réagi au lendemain de l'attaque de Westminster. "Mes pensées, mes prières et mes sincères condoléances accompagnent tous ceux qui ont été touchés par cette terrible violence".

12h10: Selon la BBC, le véhicule lancé sur la foule serait une voiture de location.

12h09: Huit personnes ont été arrêtées dans le cadre de l'enquête, annonce Scotland Yard.

11h51: Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault assistait ce matin en signe de solidarité à la session du Parlement britannique.

"Monsieur, nous apprécions votre présence et votre manifestation de solidarité", a déclaré le président de la Chambre des députés John Bercow.

Le ministre français avait auparavant rencontré les familles des trois lycéens français blessés dans l'attaque.

11h46: L'auteur a fait l'objet d'une enquête des services de renseignements intérieurs (MI5) sur un réseau extrémiste, a déclaré jeudi la Première ministre britannique Theresa May devant le Parlement.

Cet homme "est né au Royaume-Uni" et "il y a quelques années il a fait l'objet d'une enquête du MI5" en lien avec "l'extrémisme violent", a dit Mme May, ajoutant qu'il était "un personnage périphérique" de cette enquête.

11h43: "Nous n'avons pas peur", a déclaré la Première ministre britannique Theresa May devant les députés, au lendemain de l'attentat qui a coûté la vie à trois personnes à Londres.

"Nous n'avons pas peur et notre détermination ne faillira pas face au terrorisme", a dit Mme May qualifiant l'attentat d'"attaque contre la liberté".

Les députés ont siégé normalement jeudi au lendemain de l'attaque qui s'est déroulée tout près du Parlement.

11h32: Bernard Cazeneuve s'exprime face aux journalistes :

"Un numéro d’appel a été mis en place pour les familles."

"Un bus a été affrété pour les lycéens afin qu’ils récupèrent leurs affaires à l’auberge de jeunesse."

"Le rapatriement des lycéens de Concarneau interviendra aujourd'hui."

"La France est aux côtés du Royaume-Uni."

"Le niveau de la menace en France est extrêmement élevé."

"Nos services luttent contre le terrorisme."

Bernard Cazeneuve annonce que "17 attentats ont été empêchés en France en 2016, 5 depuis le début de cette année."

11h05: Jean-Marc Ayrault s'exprime lors d'une conférence de presse :

"Hier, j'étais à Washington à une réunion de la coalition contre l'Etat islamique."

"Lorsqu'on a entendu la nouvelle de l'attaque de Londres, nous avons ressenti un choc car de jeunes étudiants français ont été impliqués."

"C'est une nouvelle tragédie".

"Nous continuerons à combattre Daesh pour l'éradiquer."

"J'ai tenu à faire escale à Londres pour adresser un message de solidarité avec le peuple britannique à la suite de cette attaque sur le coeur de la démocratie, sur le plus vieux Parlement du monde."

"J'exprime ma solidarité avec les victimes."

"Il faut que nous soyons solidaires contre la violence, contre le terrorisme."

"Avec Boris Johnson, nous avons parlé et échangé des informations."

"Je remercie tous les services publics britanniques qui ont été formidables dans cette épreuve."

"Les examens des élèves blessés sont en train d'être faits."

"Pas de pronostic vital engagé pour les trois élèves de Concarneau."

"Les épreuves pédagogiques du lycée de Concarneau ont fait preuve de courage."

"Continuons à nous battre."

11h03: Jean-Marc Ayrault est arrivé à Londres pour être au chevet des lycéens blessés.

10h44: Najat Vallaud-Belkacem s'est exprimée :

"Une cellule psychologique a été déployée."

"Les familles des lycéens blessés ont pu les rejoindre sur place."

"Les autres lycéens du reste du groupe seront interrogés par les enquêteurs."

10h32: Une minute de silence a été observée à Scotland Yard et au Parlement britannique.

09h58:  Compte tenu de la présence de trois victimes blessées françaises, la section anti terroriste ouvre une enquête en France, pour tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Les investigations ont été confiées à la SDAT et à la DGSI.

09h07: Un nouveau bilan, revu à la baisse, fait état de quatre morts, dont l'assaillant, et 29 blessés.

08h58: Sept blessés sont toujours dans un état critique ce matin, annoncent les autorités.

08h54: 7 personnes arrêtées en lien avec l'attaque d'hier à 6 endroits différents, notamment à Londres et à Birmingham, annonce la police.

08h41: Najat Vallaud-Belkacem adresse "une pensée toute particulière pour nos trois élèves blessés et leurs familles que nous accompagnons."

08h35:  le quartier du Parlement toujours bouclé.

07h22: Une opération de police est en cours à Birmingham dans le cadre de l'enquête.

06h30: Le point complet à 6h30 :

La piste du "terrorisme islamiste" était privilégiée au lendemain d'une attaque ayant fait quatre morts devant le Parlement britannique à Londres, survenue un an jour pour jour après les meurtriers attentats de Bruxelles.

Une quarantaine de personnes ont également été blessées lorsqu'un homme barbu vêtu de noir a lancé mercredi en début d'après-midi sa voiture contre la foule sur le pont de Westminster, face à Big Ben, avant de poignarder à mort un policier en essayant de pénétrer dans le Parlement.

L'assaillant, qui a agi seul selon les enquêteurs, et dont l'acte n'a pas été revendiqué pour le moment, a ensuite été "abattu par un autre policier", selon le commandant de l'antiterrorisme Mark Rowley.

"Je ne vais pas faire de commentaires sur l'identité de l'assaillant (...), mais nous privilégions la piste du terrorisme islamiste", a déclaré mercredi soir M. Rowley.

L'attaque a entraîné un vent de panique dans le centre de Londres: passants affolés se ruant dans le métro le plus proche, police déployée en masse, Parlement barricadé...

Parmi les blessés figurent trois lycéens français en voyage scolaire, dont deux sont dans un état grave.

Deux ressortissants roumains sont également blessés, a annoncé Bucarest, ainsi que cinq touristes sud-coréens, d'après l'agence Yonhap, et un Portugais, selon le gouvernement portugais.

Vêtue de noir, Theresa May a dénoncé mercredi soir un attentat "pervers", lors d'une allocution solennelle devant sa résidence de Downing Street.

"Les forces du mal ne nous diviseront pas", a-t-elle lancé, après une réunion interministérielle de crise.

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière au Royaume-Uni depuis les attentats suicide du 7 juillet 2005, revendiqués par des sympathisants d'Al-Qaïda, qui avaient fait 56 morts dans les transports en commun londoniens.

.

Mercredi 22 mars 2017

0h00: La Tour Eiffel s'est éteinte à minuit à Paris en hommage aux victimes.

23h37: Un nouveau bilan à 23h30 fait état de 4 morts et 40 blessés :
Selon un porte-parole de la police britannique, qui fait un nouveau point presse, l'attaque de Londres a fait au moins "quatre morts plus l'assaillant et une quarantaine de blessés".

PS: Les médias évoquent le chiffre de 4 ou 5 morts selon que le terroriste est compté ou pas dans les victimes.

La sécurité des sites touristiques va être renforcée (Police).

La police britannique n'a pas précisé l'identité de l'assaillant, qui a été abattu par la police.

Les autorités penchent pour la piste du "terrorisme islamiste".

Le policier tué aux portes du Parlement avait 48 ans. Engagé dans la police depuis 15 ans, c'était un père marié.

22h08: " Le niveau d'alerte terroriste reste inchangé au Royaume-Uni, après l'attaque" annonce Theresa May.

"Le choix de la cible n'est pas un hasard.

Le terroriste a choisi de frapper dans le cœur de notre capitale.

Ces rues de Westminster qui abritent le plus vieux parlement du monde sont envahies par l'esprit de la liberté et de la démocratie.

Mais toute tentative de vaincre ces valeurs échoueront."

21h36: "Aucun pronostic vital n'est engagé pour les trois lycéens français blessés dans l'attaque de Londres."

21h23: La mairie de Paris annonce que la tour Eiffel sera éteinte, ce soir, dès minuit, en hommage aux victimes de l'attaque de Londres.

21h21: Le consulat de France à Londres vient de mettre en place un numéro d'urgence: 00 44 207 07312 31.

20h17: Une femme grièvement blessée a été repêchée dans la Tamise.

20h10:  La France envoie un avion "avec les familles des trois étudiants français blessés" (Hollande).

19h05: L'attaque terroriste a fait 4 morts dont le policier qui a été poignardé devant le parlement et 20 blessés.

18h56: Voici un des logos mis en ligne sur Twitter en solidarité avec Londres détournant le logo du Métro de Londres avec le slogan: "Nous n'avons pas peur".

18h48: Selon plusieurs sources concordantes de la BBC, une deuxième personne se trouvait à bord du véhicule de l'assaillant.

Ce serait la raison de la nervosité de la police, qui continue à ratisser la zone de l'attaque et le Parlement.

18h27: Selon Ouest France, "les trois élèves blessés du lycée Saint-Joseph de Concarneau sont en seconde générale.

L'un d'eux serait entre la vie et la mort, le deuxième dans un état critique sans que l'on ait plus d'informations sur l'état de santé du troisième."

18h22: Bernard Cazeneuve confirme à son tour que des Lycéens Français sont blessés.

18h20: Voici ce qui se serait passé selon les infos à cette heure :

Plusieurs témoins, l'assaillant présumé a d'abord renversé plusieurs piétons sur le pont de Westminster menant au Parlement et à Big Ben.

La BBC a fait état de «quatre à douze personnes blessées», dont certaines ont été rapidement traitées sur le pont, fermé à la circulation.

Trois jeunes français seraient parmi les blessés du pont de Westminster.

Après avoir embouti son SUV gris sur le bas-côté de la rue, l'homme a couru vers les grilles du Parlement avant de poignarder un policier. La police a fait feu sur lui alors qu'il essayait de s'attaquer à un deuxième officier.

18h16: L'agence Reuters, qui cite une source diplomatique, confirme que trois jeunes français seraient parmi les blessés du pont de Westminster.

18h07: Annonce du site de Ouest France :
Une dizaine d'élèves du lycée Saint-Joseph de Concarneau étaient présents sur le pont de Westminster au moment des faits.

Trois d'entre eux sont hospitalisés à Saint-Thomas, sans que l'on ait de détails sur leur état.

Les autres, réfugiés sur un bateau, vont être rapatriés à leur auberge de jeunesse.

17h59: François Hollande ne sait pas dans l'immédiat si des Francais sont blessés.

17h46: Le porte-parole de la police évoque "plusieurs victimes dont des policiers."

Tous les ponts de Londres sont fermés.

Des officiers armés et non armés vont être déployés ce soir dans Londres.

17h45: Un nouveau bilan fait état d'au moins deux morts (SkyNews).

17h43: Facebook a activé son Safety Check après l'attaque.

17h40: Le maire de Londres a pris la parole :

"Mes pensées vont aux personnes touchées et à leurs familles.

Je veux remercier la police et les services de secours qui ont travaillé si dur pour que nous soyons en sécurité et fait état d'une grande bravoure dans des circonstances exceptionnellement difficiles".

17h26: Déjà un quotidien en Edition Spéciale à Londres - La une du Evening Standard.

17h19: Au moins une femme est décédée dans l'attaque et plusieurs blessés graves (SkyNews).

16h37: La police de Londres considère désormais que l'incident à Westminster est de nature terroriste.

16h26: Selon certains journalistes, il y aurait en fait eu deux attaques simultanées : une attaque au couteau devant le Parlement et une autre, avec une voiture, sur le pont de Westminster.

16h18: Au moment de l'attaque du Parlement une voiture aurait foncé sur des passants.

16h15: "J'ai vu des hommes de la sécurité du Parlement tirer sur un homme qui avait attaqué un policier", témoigne un journaliste sur Twitter.

Un autre journaliste décrit la même scène : "Des officiers armés ont réagi rapidement et lui ont tiré dessus."

16h10: Selon un dirigeant du Parlement un assaillant a été abattu à l'extérieur du Parlement.

16h08: Theresa May a été exfiltrée du Parlement - Les députés sont confinés à l'intérieur.

16h05: Des passants postent sur Twitter des vidéos sur lesquelles on peut voir plusieurs blessés au sol :

16h03: Trois journalistes du Daily Telegraph, de Politico et de The Independent décrivent tous les trois avoir entendu une forte explosion suivie de tirs.

16h03: Selon le Guardian et un journaliste sur place, les députés britanniques sont actuellement confinés dans la Chambre des communes, et leurs travaux ont été suspendus. Les journalistes politiques ont également été confinés.

15h56: SkyNews annonce un homme armé d'un couteau dans le Parlement qui aurait été abattu.

15h54: Le bâtiment est bouclé.

15h54 : Deux personnes atteintes par des tirs devant le Parlement britannique à Londres (Reuters).

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article