Accident à la Foire du Trône : "J'ai crié, mais les gens du manège rigolaient" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Accident à la Foire du Trône : "J'ai crié, mais les gens du manège rigolaient"

«Je suis tombée une première fois. Je me suis accrochée comme je pouvais mais je me suis cogné un œil. Je n’arrivais plus à regagner ma place et j’ai crié pour demander qu’ils arrêtent le manège mais les gens du manège rigolaient», témoigne Lydia, 15 ans, victime d'un accident à la Foire du Trône.
 
«J’avais déjà testé ce manège alors je voulais le refaire», raconte d’une voix fragile Lydia. Le 3 avril dernier, au lendemain de ses 15 ans, cette élève au collège Molière d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), décide donc faire le plein de sensations sur le Tagada à la Foire du Trône, à Paris, dans le XIIe arrondissement.
 
«Je suis tombée une première fois. Je me suis accrochée comme je pouvais mais je me suis cogné un œil. Je n’arrivais plus à regagner ma place et j’ai crié pour demander qu’ils arrêtent le manège mais les gens du manège rigolaient», détaille l’adolescente. Bilan, l’épaule droite luxée et la main qui ne peut toujours pas bouger à quelques semaines du brevet des collèges. «Pendant trois jours je n’ai pas pu dormir et là, je n’arrive plus à écrire. Comment vais-je faire ?, questionne Lydia. Moi je n’ai qu’un conseil à donner aux gens qui voudraient faire ce manège Tagada : n’y allez pas, vous êtes en danger !»
 
Hayet, la maman, infirmière de profession, se bat depuis pour que sa famille retrouve son sourire, sa légèreté et sa joie de vivre. «Elle est sous le choc. Moi, je tente de l’aider psychologiquement mais c’est dur car dans quelques semaines, elle a le brevet des collèges et elle ne parvient pas à écrire avec sa main droite.»
 
Examinée à l’hôpital Trousseau (XIIe), Lydia doit encore dans les prochaines semaines passer des tests plus approfondis avec un orthopédiste. Pour l’instant, elle dispose d’un arrêt maladie de trois semaines. Elle risque donc fort de rater la rentrée mardi prochain après les vacances de pâques même si elle n’a qu’une idée en tête : retrouver sa salle de cours.
 
«Étant à ce moment-là en déplacement à l’étranger, j’avais offert à Lydia cette sortie à la Foire du Trône comme cadeau, poursuit la mère. Mais pour 3 €, elle a risqué sa vie sous les yeux de sa tante et de son petit frère de 13 ans. Vraiment, c’est un cadeau très malheureux.»

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article