Le Canard enchaîné juge "grotesques" les accusations de Fillon - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le Canard enchaîné juge "grotesques" les accusations de Fillon

Le Canard enchaîné a jugé "grotesque" ce jeudi la déclaration de François Fillon selon laquelle les documents l'accusant d'emplois fictifs de son épouse ont été "portés" à l'hebdomadaire satirique, assurant que l'hebdomadaire avait fait un "travail d'enquête".
 
« Ma première réaction est en réalité de rigoler, le rédacteur en chef que je suis adorerait trouver au courrier une enveloppe bien fournie de révélations comme celles-ci chaque matin », a déclaré Louis-Marie Horeau. « C'est grotesque », a-t-il ajouté.
 
Les documents au départ des premières révélations « viennent d'un service de l'État », a affirmé ce jeudi François Fillon. Au Canard enchaîné, « on leur a porté », a-t-il précisé.
 
« Naturellement, Le Canard répondra à François Fillon dans son prochain numéro », a dit Louis-Marie Horeau.
 
Le candidat LR à la présidentielle a déclaré jeudi détenir « toutes les indications » qui lui permettront de poursuivre en justice « tous ceux qui sont à l'origine » de la révélation de l'affaire sur les emplois présumés fictifs de son épouse, mettant une nouvelle fois en cause le président François Hollande.
 
En pleine campagne présidentielle, « la seule question qui vaille est cette question préalable : les Français devaient-ils savoir ou pas ? Est-ce que cela avait du sens politiquement ou non ? », a estimé le journaliste.
 
« Une fois que l'on aura répondu à cette question préalable, on pourra alors s'interroger à loisir sur les acteurs de l'affaire et ces histoires de "cabinet noir" mais nous, nous avons fait notre travail d'enquête », a-t-il ajouté.
 
M. Fillon avait mis en cause le chef de l'État et son supposé « cabinet noir » le 21 mars sur France 2. M. Hollande avait rétorqué que M. Fillon était « en deçà » de la « dignité » qui sied à une campagne présidentielle.
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article