Le débat entre les 2 tours de TF1 et France 2 pourra être diffusé sur les chaînes infos mais sans journaliste de BFM ou CNews - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le débat entre les 2 tours de TF1 et France 2 pourra être diffusé sur les chaînes infos mais sans journaliste de BFM ou CNews

Le débat entre les 2 tours de TF1 et France 2 pourra être diffusé sur les chaînes infos mais sans journaliste de BFM ou CNews
TF1 et France Télévisions annoncent que les chaînes infos, BFM TV, CNews et autres (LCI, France Info....), pourront diffuser le débat entre les deux tours sur leur antenne, en simultanée avec TF1 et France 2.
 
Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, avait en effet proposé le 31 mars dernier la libéralisation du signal pour toutes les chaînes d'info.
 
En revanche les deux groupes refusent pour l'instant toute co-production et co-édition, c'est à dire que, pour être plus clair, aucun journaliste de ces chaînes infos ne participera à la préparation de l'émission, et aucun de ces journalistes ne sera présent en plateau.
 
Seuls les journalistes de TF1 et France 2 interrogeront les deux candidats arrivés en tête au premier tour ce soir là.
 
Le face à face entre les deux derniers candidats en lice débutera à 21H00 et sera présenté par David Pujadas (France 2) et Gilles Bouleau (TF1).
 
Les candidats ayant refusé de participer à deux débats entre les deux tours, BFMTV avait confirmé sa volonté de s'associer à l'organisation du débat du 3 mai.
 
"A ce jour, nous sommes en discussion avec le CSA, avec les candidats en particulier ceux qui ont des chances de se retrouver au deuxième tour, et avec TF1, qui n'a pas fermé la porte", a expliqué à l'AFP le directeur général de la chaîne d'info Hervé Béroud.
 
Selon lui, la patronne de France Télé a fait valoir des arguments "peu convaincants" : "la tradition" et la problématique posée par la présence de trois journalistes face à deux candidats, ce qui était pourtant la configuration des derniers débats des primaires de droite et de gauche, souligne Hervé Béroud.
 
Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article