Vincent Lagaf' se dit excédé par les politiques dans "Le gros journal" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Vincent Lagaf' se dit excédé par les politiques dans "Le gros journal"

Vincent Lagaf’ n’a pas la langue dans sa poche. Invité du Gros Journal ce mercredi 5 avril, l’ancien animateur n’a pas hésité à pousser un coup de gueule contre la classe politique et cette élection présidentielle qu’il juge "minable".
 
L'élection présidentielle 2017 est loin de faire l'unanimité auprès de la population. Même si les débats sont très suivis et continuent de passionner les téléspectateurs, le climat délétère des affaires a terni l'image de la campagne et jeté la suspicion sur toute la classe politique en général. Invité sur le plateau du Gros Journal ce mercredi 5 avril, Vincent Lagaf' n'a pas hésité à dire tout le mal qu'il pensait de ces élections.
 
L'ancien animateur qui a révélé au cours de cette émission avoir pris la grosse tête durant ses années Bigdil a décidé de pousser un coup de gueule contre les candidats qui aspirent à nous gouverner. D'abord invité à réagir à la confrontation entre François Fillon et Christine Angot durant L'Emission Politique du 23 mars dernier, Vincent Lagaf' n'a pas mâché ses mots à l'égard des deux protagonistes et du dispositif. "C’est pathétique, c’est ridicule, ça me saoule et franchement je suis content de ne pas avoir de télé."
 
Ensuite Mouloud Achour décide de lui montrer le passage de Nicolas Dupont-Aignan dans Touche pas à mon poste ! après son coup d'éclat au 20H de TF1. Désabusé, l'ancien animateur ne cache pas son mépris à l'encontre de cette séquence mais plus globalement de cette campagne présidentielle. "Je trouve qu’on est dans les élections les plus pathétiques et les plus minables qu’on ait pu avoir. On ne défend plus de projet, c’est un combat de coqs. Ils ne s’attaquent pas de fronts… C’est une campagne de collabos," lâche-t-il alors très durement.
 
Et lorsque Mouloud Achour tente de lui faire remarquer que le terme de "collabo" n'a rien d'anodin, celui-ci assume. "Là franchement, (ces élections) c’est je te dénonce... ‘comme moi je n’ai pas suffisamment de talent pour être élu, je vais démolir les autres…' Oui, collabo est un mot très fort et que je vais certainement me reprendre dans la figure. Mais je trouve qu’il y a une telle incompétence et une telle incompréhension du public. Je crois vraiment que ces gens devraient descendre dans la rue pour voir ce qui se passe," conclut alors Vincent Lagaf' visiblement dépité par le niveau de la campagne présidentielle.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article