Les Mystères de l'amour : Dan Simkovitch, Mme Bellefeuille des Filles d'à côté, rejoint le casting - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Les Mystères de l'amour : Dan Simkovitch, Mme Bellefeuille des Filles d'à côté, rejoint le casting

Ce week-end, les fidèles des Mystères de l’amour auront rendez-vous avec deux inédits de la saison 15 sur TMC. Dans l’épisode Mémoire incertaine, diffusé ce dimanche 28 mai à 19h50, Dan Simkovitch va faire une arrivée très remarquée au watersport. Elle campera le rôle de la mère d’Hugo, le petit-ami d’Aurélie.
 
Si son nom ne vous dit rien, Dan Simkovitch a joué l’un des personnages cultes des Filles d’a côté dans les années 90 sur TF1. La comédienne interprétait le rôle de Madame Bellefeuille, la marraine d’Adeline qui était éperdument amoureuse de Marc, joué par le regretté Thierry Redler.
 
Dans une interview accordée au site Uneidole.fr en 2014, Dan Simkovitch était revenue sur son passage chez AB Productions. « Mme Bellefeuille, c’était juste une grosse nana coincée dans un appareil de gym. Elle est conne  ! Pas naïve. Pour moi, au départ, ce rôle, c’était juste un cachet pour rester en règle vis-à-vis des Assedic », avait-elle expliqué, avant d’évoquer la surcharge importante de travail.
 
La comédienne avait ensuite parlé de ses relations avec les autres comédiens de la série. « Christiane Jean (Claire, ndlr) était un peu froide, mais ça restait cordial. Hélène Le Moignic (Magalie, ndlr) a mis trois mois avant de me dire bonjour. J’étais surtout amie avec les techniciens et j’avais de bons rapports avec Gérard Vivès (Gérard, ndlr) et Thierry Redler (Marc, ndlr) », avait-elle confié, tout en revenant sur son licenciement en 1995.
 
« Un jour, j’ai demandé à aller tourner sur Navarro, ça n’a pas été apprécié. J’ai aussi été virée car j’étais syndicaliste, à la CGT », avait précisé Dan Simkovich, qui a vécu son départ comme une délivrance. « Mes derniers mois chez AB, je faisais des cauchemars la nuit. Je rêvais que les studios AB étaient entourés de barbelés et de miradors et qu’on m’obligeait à rentrer à l’intérieur. Alors quand ça s’arrête, je suis un peu soulagée », avait-elle conclu.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article