Richard Ferrand : le parquet national financier ne se saisira pas du dossier - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Richard Ferrand : le parquet national financier ne se saisira pas du dossier

Il revient désormais au parquet de Brest de décider, si oui ou non, une enquête doit être ouverte sur les révélations du "Canard Enchaîné".
 
Les révélations du Canard Enchaîné ont mis à mal la république exemplaire prônée par Emmanuel Macron. Alors qu'une loi sur la moralisation de la vie politique est attendue, Richard Ferrand était au cœur d'une polémique depuis mardi 23 mai. Mais le parquet national financier (PNF) ne se saisira pas du dossier. Il revient désormais au parquet de Brest de décider si une enquête doit être ouverte sur ces révélations du Canard Enchaîné. "Pas de commentaire", nous a répondu le procureur de Brest, joint ce mercredi 24 mai.
 
Selon le Canard Enchaîné, Richard Ferrand a utilisé les Mutuelles de France, dont il a été le directeur, pour enrichir le patrimoine de sa compagne. En 2011, Les Mutuelles de France étaient à la recherche d'un local, à Brest, pour y installer un centre de soins. Leur choix s'est arrêté sur une société civile immobilière (SCI), la Saca. Or cette SCI, qui n'était pas encore complètement constituée au moment de ce choix, était gérée par la compagne de Richard Ferrand. Et elle n'était pas encore propriétaire du local.les de France, dont il a été le directeur, pour enrichir le patrimoine de sa compagne. En 2011, Les Mutuelles de France étaient à la recherche d'un local, à Brest, pour y installer un centre de soins. Leur choix s'est arrêté sur une société civile immobilière (SCI), la Saca. Or cette SCI, qui n'était pas encore complètement constituée au moment de ce choix, était gérée par la compagne de Richard Ferrand. Et elle n'était pas encore propriétaire du local.
 
Ce choix par les Mutuelles de Bretagne a été une aubaine. Il a permis à la Saca d'obtenir un prêt bancaire pour acquérir le local et y effectuer des travaux. Rien d'illégal, selon Richard Ferrand, qui affirme que tout s'est fait en parfaite transparence.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article