EN DIRECT - Nathalie Kosciusko-Morizet, agressée hier matin, souffre d'un traumatisme crânien - Elle a quitté l'hôpital - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Nathalie Kosciusko-Morizet, agressée hier matin, souffre d'un traumatisme crânien - Elle a quitté l'hôpital

13h14: "Je vais mieux, j'ai besoin de quelques temps pour récupérer", a-t-elle déclaré à sa sortie de l'hôpital.

13h12:  Nathalie Kosciusko-Morizet a quitté l'hôpital.

10h54: L'agresseur de Nathalie Kosciusko-Morizet n'a toujours pas été retrouvé.

Les enquêteurs devraient l'identifier avec les images de vidéosurveillance du métro dans lequel il s'est rendu.

10h53: Dominique Stoppa-Lyonnet, suppléante de NKM, assurera les rendez-vous pour ce dernier jour de campagne officielle.

10h20: NKM devrait sortir aujourd'hui de l'hôpital, mais elle ne pourra pas reprendre physiquement sa campagne pour le second tour des législatives.

10h17: Hier, Nathalie Kosciusko-Morizet a subi des examens médicaux approfondis à l'hôpital Cochin

"NKM, qui est resté de longues minutes inconscientes jeudi après avoir été prises à partie, souffre notamment d'un traumatisme crânien", indique BFMTV.

.

JEUDI 15 JUIN

 

18h11: Nathalie Kosciusko-Morizet "reste hospitalisée et ne recevra aucune visite" (Directrice de campagne)

Nathalie Kosciusko-Morizet ne sortira pas de l'hôpital ce jeudi.

Elle indique toutefois que la campagne ne s'arrête pas pour autant, sa suppléante étant chargée d'honorer ses rendez-vous.

La directrice de campagne de NKM, Olivia Laurentjoye, doit faire un point presse devant l'hôpital Cochin, où sa candidate a été accueillie.

Au premier tour des élections législatives, cette dernière est arrivée en deuxième position, avec 18,1% des voix. Loin derrière Gilles Le Gendre et ses 41,8%.

Après avoir, dans un premier tweet, condamné "l'altercation et le malaise dont NKM a été victime", celui qui est largement arrivé en tête du premier tour dimanche dernier s'est vu reprocher de chercher à diminuer le caractère violent de ce qu'avait subi sa concurrente.

Quelques internautes lui ont en effet fait remarquer qu'il ne s'agissait pas là d'une altercation mais d'une agression et lui ont intimé de mettre sa campagne en suspens le temps que l'ancienne ministre de l'Ecologie se remette, alors qu'elle a été hospitalisée suite au malaise.

L'intéressé condamne donc "fermement" l'agression et "suspend" sa campagne. 

15h19: Déclaration du Premier ministre Édouard Philippe après avoir rendu visite à NKM à l’hôpital Cochin :

"C'était sur ma route, je me suis assuré qu'elle allait bien. Je l'ai trouvée secouée mais elle est entre de bonnes mains."

"Je lui souhaite un prompt rétablissement mais je déplore (...) les violences physiques des hommes envers des femmes qui plus petites et plus légères ne m'aspirent que du mépris."

14h40: Jean-Luc Mélenchon, chef de La France insoumise; «Totale solidarité et voeux de rétablissement prompt pour NKM. À bas la violence en politique».

14h30: Marine Le Pen, présidente du Front national: «La violence n’a pas sa place dans une campagne électorale. Ces comportements de plus en plus fréquents sont inadmissibles».

14h10: Benjamin Griveaux, porte-parole de La République en marche, sur Twitter : «Condamnation sans réserve de l’agression lâche donc @nk_m a été victime ce matin».

13h42: François Fillon adresse son "soutien et affection" à NKM sur Twitter et souhaite sa victoire dimanche :

13h30: Gilles Le Gendre, concurrent de La République En Marche dans la circonscription de NKM, suspend sa campagne.

13h03:  "Il faisait des grands gestes juste devant son visage. Il a ensuite pris des tracts de NKM et lui les a mis au visage, avant de lui donner un coup sur la poitrine. Elle est tombée de toute sa hauteur. En tombant au sol, elle a aussi pris un coup à la tête", raconte Alexis, militant Les Républicains (Europe 1)

12h34:  Une enquête pour "violences volontaires" a été ouverte par le parquet de Paris après l'altercation qui a provoqué le malaise de la candidate.

L'enquête a été confiée au 3e district de police judiciaire de Paris et aucun suspect n'a encore été interpellé

12h30: Le Premier ministre Edouard Philippe a rendu visite à NKM à l'hôpital

"Tous mes vœux de rétablissement à mon amie @ nk_m. Je condamne cet acte d'une violence insupportable", -t-il déclaré sur son compte Twitter.

12h09: Gilles Le Gendre (REM), adversaire de Nathalie Kosciusko-Morizet dans la 2e circonscription de Paris, a souhaité à la candidate de "se rétablir très vite"

11h43: L'AFP publie la photo de l'homme en train d'agresser NKM ( GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP )

11h36: Anne Hidalgo, la Maire de Paris, s'exprime sur l'agression de NKM :

11h24: Voici comment s'est déroulé l'agression de NKM ce matin :

L'ancienne ministre, en ballottage défavorable dans la 2e circonscription de Paris face à un candidat REM, distribuait des tracts lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de "bobo de merde".

NKM, déséquilibrée, a chuté sur le sol et perdu connaissance durant plusieurs minutes, sous une forte chaleur.

Les pompiers sont intervenus, sur ce marché place Maubert, et elle a repris connaissance.

Se tenant la tête, elle a été installée dans leur camion et conduite à l'hôpital Cochin.

Après cette altercation, l'homme est parti en courant vers la bouche de métro la plus proche.

"C'est votre faute si on a Hidalgo aujourd'hui comme maire" à Paris, lui avait-il dit, lançant également:

"Retournez dans l'Essonne!", dont elle est députée actuellement.

11h19: L'homme qui a agressé NKM est en fuite.

11h14: Selon BFM TV, Nathalie Kosciusko-Morizet a été agressée par un homme dans la rue et est tombée sur la tête et reste inconsciente plusieurs minutes.

11h09: La candidate LR dans la 2e circonscription de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet a fait un malaise ce jeudi matin. L'ancienne ministre de 44 ans était en campagne pour le second tour des législatives sur un marché du Ve arrondissement.

Elle aurait eu une altercation avec un passant, selon un photographe de l'AFP présent sur place.

11h01:  Elle a perdu connaissance durant plusieurs minutes.

Les pompiers sont intervenus, sur ce marché place Maubert.

10h52: Ce matin, Nathalie Kosciusko-Morizet a fait un malaise en campagne à Paris, après une altercation avec un passant.

La candidate LR aux législatives à Paris se trouvait sur un marché dans le Ve arrondissement de la capitale.

Source JMM

Y a des fous...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article