Gendarme héraultais disparu à La Réunion : ses compagnons interpellés - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Gendarme héraultais disparu à La Réunion : ses compagnons interpellés

Le gendarme Mathieu Caizergues, Héraultais de 25 ans, a disparu depuis le 23 juin dernier sur un sentier du cirque de Mafate, à La Réunion. Sa famille, installée à Saint-Drézéry, a appris par la presse réunionnaise l'interpellation, jeudi 27 juillet, par la section de recherche de Saint-Denis, de ses deux compagnons de randonnée.

Deux hommes que Mathieu Caizergues ne connaissait pas depuis longtemps. Le jeune gendarme sportif et passionné de nature, détaché de son escadron mobile de Saint-Amand-Montrond dans le Cher, était arrivé sur l'île depuis un mois et demi.

Le jour de sa mystérieuse disparition, avec le mari d'une gendarme de son unité (à la Possession) et un autre gendarme de la compagnie de Saint-Paul dont il aurait fait la connaissance le matin même, Mathieu Caizergues avait prévu une sortie sans difficulté particulière pour des militaires entraînés entre le Maïdo et Roche plate. Soit 6 km aller dans la montagne. Vers 17 h 30, ses proches reçoivent un curieux message via Snapchat.

Un selfie où il apparaît le regard dans le vide, le front légèrement entaillé et cette légende : “Ce n'est pas une bosse d'enfoiré !” Et puis, plus rien. Ses deux compagnons rentrés en ville signaleront sa disparition vers 20 h 30-21 h. 

Les recherches menées pendant une dizaine de jours sur le site n'ont donné aucun résultat.

La famille attend plus que jamais des réponses sur le sort de ce garçon.

Les gendarmes ont déployé d'énormes moyens pour tenter de retrouver leur collègue : drones, hélicoptère, membres du peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM), pompiers, militaires, chiens renifleur réunionnais... Ils ont même été jusqu'à faire venir spécialement un chien Saint-Hubert de métropole. Sans résultat. 

Etonnant dans la mesure où la portion de rempart où Mathieu Caizergues aurait pu disparaitre ne mesurait qu'environ un kilomètre. 

Dès le départ, les enquêteurs s'étaient étonné que les deux rescapés n'aient donné l'alerte que vers 21h, après avoir mis apparemment beaucoup de temps pour rejoindre la côte. Ils avaient prétexté la fatigue, mais les enquêteurs semblent penser que ce n'est peut-être pas la seule explication... 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article