Jean-Luc Mélenchon, excédé, pousse un gros coup de gueule à l'Assemblée nationale et quitte l'hémicycle - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Jean-Luc Mélenchon, excédé, pousse un gros coup de gueule à l'Assemblée nationale et quitte l'hémicycle

Les élus de La France insoumise ont boycotté les débats, jeudi soir, après le refus par le président de séance de recompter les voix lors d'un vote à main levée.
 
Un nouveau cafouillage sur un vote est intervenu, jeudi 27 juillet, peu avant minuit, lors des débats sur le projet de loi de moralisation de la vie politique. Un décompte à main levée réalisé par le président de séance sur un amendement a été vivement contesté dans l'Hémicycle, provoquant le départ des élus de La France insoumise.
 
L'amendement en question, défendu par le MoDem, visait à remédier aux difficultés que rencontrent parfois des candidats pour ouvrir un compte de campagne dans une banque. Il demandait à un médiateur de crédit de trouver une solution de conciliation dans un délai d'un mois.
 
Lors du vote à main levée, le président de séance, Hugues Renson, (La République en marche) a estimé que l'amendement était rejeté, provoquant des protestations sur de nombreux bancs, car des députés ont eu l'impression qu'il avait été adopté.
 
Estimant avoir "une meilleure vision depuis le perchoir", Hugues Renson a refusé de se déjuger, restant sourd aux demandes de recomptage, malgré les vives protestations, certains députés se levant eux-mêmes pour refaire le vote. Le président du groupe PS, Olivier Faure, a tenté, en vain, de solliciter une seconde délibération dans l'Hémicycle de la part de la ministre ou de la rapporteure, comme elles en ont la possibilité.
 
Après avoir menacé de multiplier les demandes de scrutin public, le président du groupe de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a choisi avec son groupe de quitter l'Hémicycle. "C'est saoulant, a-t-il lancé. On demandait juste un geste de bonne volonté. (...) On vous dérange ? Eh ben, débrouillez vous entre vous. Nous, on s'en va. Vous voterez la loi tranquillement, entre vous, sans avoir à subir l'inconvénient d'avoir des gens comme nous. (...) Vous êtes entre vous. Bonsoir."
 
Le président du groupe MoDem, Marc Fesneau, tout en critiquant le président de séance, a dit "regretter" le départ des élus de La France insoumise. "Il faut qu'on soit sérieux ce soir", a-t-il confié.
 
De son côté, le député "insoumis" Eric Coquerel a expliqué le geste de son groupe. "On a été excédé par une gestion de plus en plus brutale du gouvernement et de la direction d'En marche !", a-t-il expliqué.

Comment ils ont totalement raison de quitter l'hémicycle. On voit que la REM est un parti de dictateurs...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article