Patricia Elig (30 ans, Club Dorothée) : « Gérard Vivès s’est opposé au remake des Filles d’à côté » - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Patricia Elig (30 ans, Club Dorothée) : « Gérard Vivès s’est opposé au remake des Filles d’à côté »

Le Club Dorothée fête ses 30 ans. Patricia Elig, qui jouait le rôle de Stéphanie dans Les nouvelles filles d’à côté, se confie sur ses années AB et le projet avorté d’un remake de la série culte des années 90.

Elle aimerait rejoindre le casting des "Mystères de l'amour" et ne serait pas contre un remake des "Filles d'à côté" contrairement à Gérard Vivès.

Je vous propose de découvrir un extrait de l'interview qu'elle a donnée à Toute la Télé.

Benoît Mandin : Le Club Dorothée fête ses 30 ans. Qu’évoque pour vous l’émission culte de TF1 ?
 
Patricia Elig : Le Club Dorothée a été important pour bon nombre de générations. Pour moi, cela représente des moments de travail dans une bonne humeur et très professionnel. J’en garde beaucoup de joie, je n’avais pas l’impression de travailler, mais d’être en vacances. On y travaillait pourtant très durement et j’étais très heureuse d’y aller tous les matins.
 
Dès le début des années 80, vous avez multiplié les apparitions dans Salut les Mickey, Marc et Sophie, Maguy… Comment s’est passée votre arrivée chez AB ?
 
Je savais que Jean-Luc Azoulay (producteur, ndlr) voulait que je fasse partie des premières Filles d’à côté. À cette époque-là, je travaillais beaucoup et j’étais même au cinéma, donc mon agent s’y était opposé. Il a insisté et c’est comme ça que je me suis retrouvée dans Les nouvelles filles d’à côté. Je ne pensais pas y rester aussi longtemps, mais je me suis tellement bien amusée que l’aventure s’est prolongée (rires).
 
Avant de rejoindre Les nouvelles filles d’à côté, le public avait pu vous découvrir dans Le miel et les abeilles et Les garçons de la plage…
 
C’était très ludique, car tout cela se faisait sans aucune prise de tête. Pour Les garçons de la plage, on était parti tourner en Tunisie. Le tournage s’était passé de manière simple et dans une ambiance très sympathique. C’était une partie de plaisir de travailler avec AB !
 
En 1995, vous avez rejoint Les nouvelles filles d’à côté. Comment s’est passée votre intégration ?
 
Au début, je me suis dit que j’allais y aller pour deux ou trois mois, et puis j’ai adoré l’équipe avec qui j’ai travaillé. Le rythme intense des tournages faisait partie du système des sitcoms. Concernant les comédiens de la série, je connaissais déjà Thierry Redler (Marc) et Christiane Jean (Claire). J’ai ensuite rencontré Marie Chevalier (Sabine) et Karen Cheryl (Karen), que j’avais déjà croisé dans Salut les Musclés. Je sais que certaines personnes ont souffert, mais c’était loin d’être mon cas. Je n’ai eu à aucun moment l’impression de voir que certains comédiens souffraient de ce rythme.
 
En 1997, TF1 a mis fin aux sitcoms AB et au Club Dorothée. Comment l’avez-vous vécu ?
 
J’ai trouvé que TF1 réglait un compte avec AB, car elle prenait tellement d’importance. TF1 s’est sentie dépassé et j’ai très mal vécu ce règlement de comptes pour les équipes d’AB, qui souhaitait un système plus proche des États-Unis. L’initiative a été mal perçue dans le métier et les chaînes avaient peur de l’hégémonie d’AB. Quand ils ont organisé une grande fête pour le lancement d’AB Sat, les directeurs des chaînes l’ont vu d’un très mauvais œil.
 

Pour connaitre la suite de l'interview :

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article