Vendredi 20 octobre à 20h55 sur France 2, dans la collection "Les saisons meurtrières" : "Noir Enigma" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Vendredi 20 octobre à 20h55 sur France 2, dans la collection "Les saisons meurtrières" : "Noir Enigma"

Vendredi 20 octobre à 20h55 sur France 2, dans la collection "Les saisons meurtrières" : "Noir Enigma"

Vendredi 20 octobre à 20h55 sur France 2, dans la collection "Les saisons meurtrières", vous retrouverez la fiction "Noir Enigma" avec Patrick Chesnais.

Une jeune femme est assassinée en pleine rue dans un quartier paisible de Paris. Exécution ? Acte terroriste ? Le commissaire Rousseau (Patrick Chesnais) et l’inspecteur De Luca (Camille Panonacle) promènent leur vague à l’âme et leurs intuitions géniales dans une nouvelle enquête adaptée des polars de Gilda Piersanti.

Depuis des années, madame Destouches dîne chaque soir de deux choux à la crème achetés en face de chez elle. Comme on sait, ce n’est guère prudent. Mais le danger ne vient pas toujours de là où on peut le redouter. Ce soir-là, au moment où la vieille dame traverse la petite place de l’Estrapade, une jeune joggeuse s’effondre à ses pieds, tuée d’une balle. Tandis que le commissaire Rousseau a rendez-vous sur la scène du crime avec le procureur, comme toujours un peu sur les nerfs, De Luca interroge l’unique témoin. Pas grand-chose à se mettre sous la dent. Sauf pour madame Destouches, tout de même un peu pressée de faire un sort à ses petits choux. Le lendemain, alors qu’ils se rendent chez la vieille dame pour un second interrogatoire, les deux flics font une désagréable découverte : madame Destouches est morte en rentrant chez elle. Apparemment, les émotions de la veille ont eu raison de son cœur fatigué. Apparemment... Car, quand De Luca prend son air chiffonné, on peut être sûr qu’on n’est pas rendu.

Tel est le point de départ d’une nouvelle enquête de ces « Saisons meurtrières » où la romancière italienne, Gilda Piersanti, et Gianguido Spinelli, qui signe avec elle l’adaptation pour le petit écran, nous baladent à plaisir. Cette fois : un trafic d’armes, des choux à la crème, un tableau disparu, une vieille histoire de famille, etc. Rarement épisode aura mieux mérité son nom. Car, dans cette énigme obscure, on ne voit guère plus que dans un tunnel sombre... ou une vielle cave oubliée, peut-être bien. Le commissaire n’en finit pas de pester. On dirait qu’il aimerait en finir au plus vite pour rentrer se recoucher. Face à De Luca, il s’agace : « J’ai l’impression que vous vous accrochez à des détails saugrenus ». C’est vrai que, parfois, elle cherche midi à quatorze heures, mais il devrait commencer à la connaître, tout de même. Et puis, les faits sont têtus : où sont passés ces fichus choux à la crème ? Lui-même n’est pas plus avancé. Il patauge dans cette enquête, et plus encore dans ses affaires personnelles, où il devient dangereusement borderline. D’indice en indice, Rousseau et De Luca promènent leur mélancolie et se font même parfois des confidences. De Luca : « L’amour est éphémère ». Rousseau : « La vie aussi. Et alors ? On ne va pas arrêter de vivre parce que ça ne dure pas. » Il n’empêche, vivre est difficile. Heureusement qu’il y a des criminels et des enquêtes pour s’occuper et penser un peu à autre chose.

Avec Patrick Chesnais, Camille Panonacle, Andréa Ferréol, Rufus, Jean-Michel Fête, Jean Vocat, Antoine Berry-Roger, Hassam Ghancy, Nicolas Abraham, Michel Bompoil, Michelle Loubet, Frédéric Siuen, Frédéric Maranber et Sonia Lézinska

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article