Le coup de sang de Christine Angot face à Sandrine Rousseau dans ONPC - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le coup de sang de Christine Angot face à Sandrine Rousseau dans ONPC

Le coup de sang de Christine Angot face à Sandrine Rousseau dans ONPC

C'est une séquence à la fois violente dans les mots et dans la forme à laquelle on a pu assister cette nuit à deux heures du matin dans "On n'est pas couché" sur France 2. L'incident avait été annoncé depuis 48 heures dans les médias, la séquence ayant été enregistrée jeudi soir.  Venue faire la promotion de son livre -"Parler"-, qui évoque l'agression sexuelle dont elle affirme avoir été victime de la part de l'ancien député Denis Baupin, l'ancienne élue EELV, Sandrine Rousseau, n'a pu retenir ses larmes face aux réactions de Christine Angot et surtout d'un gros coup de colère de cette dernière, quand Sandrine Rousseau évoque "les gens formés à l'écoute".

"Formées pour accueillir la parole, mais que est-ce que j'entends ?, l'interrompt alors, Christine Angot. Arrêtez de dire des choses comme ça ! (...) Non mais moi attendez, je retourne dans ma loge. Là c'est pas possible. Moi je ne peux pas entendre des trucs pareils".

Pour rappel, dans son livre "L’in­ceste", Chris­tine Angot raconte égale­ment l’agres­sion sexuelle qu’elle a elle-même subi.

On a pas vu hier soir à l'antenne, Christine Angot envoyer balader la totalité des affaires devant elle, comme l'ont raconté plusieurs témoins de la scène, ni même quitter le plateau en larmes, et ne revenir que 20 minutes plus tard après l'intervention directe de Laurent Ruquier. La production de l'émission a en effet décidé de couper cette séquence. En revanche, on peut voir Sandrine Rousseau, à nouveau au bord des larmes lorsqu'elle doit répondre aux remarques de Yann Moix.

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article