Charles TRENET : "Y'a d'la joie !", le coffret anthologie - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Charles TRENET : "Y'a d'la joie !", le coffret anthologie

Charles TRENET est à nouveau à l'honneur des disquaires avec un coffret anthologie, "Y'a d'la joie !", retraçant sa carrière en 19 CD, parcourant ses 8 décennies d’enregistrements. Au total, plus de 400 titres restaurés, dont 250 en version remasterisée. Avec les éternelles : "Je chante", "La chance aux chansons", "Le soleil et la lune", "Que reste-t-il de nos amours ?", "Douce France", "La mer" ou "Nationale 7"… Le coffret inclut aussi des raretés dont quelques versions inédites de ses tubes. Le tout assorti d'un livret de 80 pages préfacé par Charles AZANAVOUR, un nouveau texte biographique de Jacques PESSIS, de nombreuses photos, et des datations de phonogrammes d’après les feuilles de studio originales... Un vrai cadeau pour les fans.
 
Charles TRENET, est né Louis-Charles-Augustin-Georges TRENET, le 18 mai 1913 à Narbonne. C'est en 1937, chez Columbia, que Charles TRENET enregistre "Je chante" et "Fleur bleue", suivis en janvier 1938, par "Y'a d'la joie", une chanson enfin gravée par son créateur. Deux mois plus tard vient son premier grand triomphe sur la scène d'un music-hall, à l'A.B.C. Charles TRENET chante également au micro de Radio Cité, notamment le titre "Boum !", pour lequel il reçoit sa première consécration, le Grand Prix de Disque. Les années 50 verront Charles TRENET aligner de nouveaux succès, "La mer", "Nationale 7", "La folle complainte", "Moi, j'aime le music-hall" ou "L'âme des poètes". Les années 60 seront beaucoup plus difficile à cause de la vague yéyé. Charles TRENET se fait plus rare sur scène. Naissent alors des rumeurs de pédophilie. L'artiste est incarcéré en 1963 pour avoir reçu chez lui un jeune homme mineur. "Je n'en ai rien à faire, laissons parler" disait-il alors. En 1968, le chanteur a 55 ans et trente années de carrière. Charles TRENET fera ses adieux à l'Olympia, en 1975. Il a alors 62 ans.
 
Durant la décennie 80, Charles TRENET reviendra cependant à la scène, notamment en 1983 à l'occasion du Festival "Juste pour rire" de Montréal. Quatre ans plus tard, âgé de 74 ans, Charles TRENET obtient un grand succès au Printemps de Bourges où Jacques HIGELIN, inconditionnel des chansons de Charles TRENET, l'avait déjà imposé lors du premier festival, en 1977. En mai 1993, Charles TRENET fêtera ses 80 ans sur scène de l'Opéra Bastille devant le Président de la République François MITTERAND. En 1999, il est fait membre de l'Académie des Beaux-Arts après avoir été refusé à l'Académie française en 1983. Il enregistre sa dernière chanson "Les poètes descendent dans la rue" en studio le 5 mars 1999 avec des musiciens de l'Orchestre philharmonique de Radio France à l'occasion de la première édition du Printemps des Poètes. Son dernier concert a lieu, en novembre 1999, Salle Pleyel à Paris, où il donne trois récitals, chantant assis. Charles TRENET s'éteindra à peine deux ans plus tard, le 19 février 2001, à Créteil.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article