"On est en train de perdre la bataille" contre le réchauffement climatique a déclaré Emmanuel Macron - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"On est en train de perdre la bataille" contre le réchauffement climatique a déclaré Emmanuel Macron

À l'occasion du One Planet Summit, le chef de l'État a interpellé la communauté internationale pour qu'elle accélère ses efforts en matière de lutte contre le réchauffement climatique.
 
Voilà un cri d'alarme susceptible de faire date. Devant un parterre de chefs d'État et de gouvernement du monde entier, réunis sur l'île Seguin près de Paris pour le One Planet Summit, Emmanuel Macron a fait claquer une formule cash : «On est en train de perdre la bataille», a-t-il martelé. Pour le président français, le compte n'y est pas. Les engagements pris il y a deux ans, lors de la Cop 21 à Paris, ne sont pas tenus. À ce rythme, une augmentation des températures pouvant aller jusqu'à 3,5 degrés se profile, a rappelé Macron, appelant la communauté internationale à se mobiliser. Mais aussi les acteurs privés («banques, fonds souverains») et locaux («villes, régions»). Une urgence après la «mauvaise nouvelle» du retrait de l'administration Trump de l'accord de Paris.
 
Quel contraste ! En décembre 2015, un vent d'optimisme soufflait lors de la conclusion de l'accord mondial sur le Climat (COP21). Le monde s'auto-congratulait après le compromis arraché par Laurent Fabius. Cette fois, deux ans après jour pour jour, Emmanuel Macron harangue ses homologues, les convoquant au tribunal de l'Histoire. «On aura tous à rendre des comptes», leur lance-t-il. Dans son registre catastrophiste, le président français poursuit en glissant que «5, 10, 15» des chefs d'État présents dans l'enceinte de la Seine musicale de l'île Seguin, ce complexe artistique bâti sur les ruines des anciennes usines Renault de Billancourt, ne seront plus là dans quelques années, après la disparition de pays menacés par la montée des eaux.
 
Après le coup d'éclat du «Make our planet great again», Emmanuel Macron récidive, se plaçant aux avant-postes du combat climatique. Lui qu'on disait converti par opportunisme à la cause écologiste aura donc montré sa volonté de reprendre le flambeau, après le désengagement de Donald Trump. Lui qu'on savait porté sur les discours-fleuves aura choisi de marquer les esprits par une brève introduction au style musclé, prononcée sans texte devant lui, par le biais d'un micro-cravate, comme un conférencier star arpentant la scène. Quelques minutes plus tard, le secrétaire général de l'ONU Antonio Gutteres reprenait la balle au bond, en clamant que «le train du climat n'attend pas».
 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article