Dimanche 4 février à 21h00, sur M6 : "Zone Interdite - Transports en commun : Harcèlement, vol, agression, les usagers n'en peuvent plus" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Dimanche 4 février à 21h00, sur M6 : "Zone Interdite - Transports en commun : Harcèlement, vol, agression, les usagers n'en peuvent plus"

Dimanche 4 février à 21h00, sur M6 : "Zone Interdite - Transports en commun : Harcèlement, vol, agression, les usagers n'en peuvent plus"

Dimanche 4 février à 21h00, M6 diffusera un nouveau numéro de "Zone Interdite" présentée par Ophélie Meunier avec le thème : "Transports en commun : Harcèlement, vol, agression, les usagers n'en peuvent plus".

Chaque jour, nous sommes 13 millions à emprunter le bus, le métro ou les trains de banlieue, et la moitié d'entre nous redoute ces trajets quotidiens. Une crainte justifiée : l'an dernier, la délinquance a augmenté de 15% dans les transports en commun. Comment les usagers sont-ils protégés ? Ophélie Meunier et les équipes de « Zone Interdite » ont enquêté à Paris, Lille et Marseille, les villes les plus exposées.

Pour rassurer et faire régner l'ordre, la police des transports est en première ligne avec un allié de choc : les caméras de vidéosurveillance. Toujours plus nombreuses et plus performantes, elles sont aujourd'hui partout dans les rames de métro, les bus, sur les quais des gares. Leur nombre a doublé en 5 ans.

Au premier rang des victimes, les femmes. Près de 90% des usagères déclarent avoir été harcelées dans les transports, mais seules 2% d'entre elles portent plainte. C'est pourtant le bon réflexe car leur agresseur a bien souvent été filmé. Aujourd'hui, les policiers sont spécialement formés pour reconnaître et mémoriser les visages. Les harceleurs, souvent récidivistes, se font régulièrement intercepter et sévèrement punir par la loi.

L'autre fléau des transports, c'est le vol. Parfois commis avec violence par des bandes déterminées, ou par des « bébés-voleurs » âgés d'une dizaine d'années seulement, qui détroussent les passagers sans complexe. Mineurs, ils savent qu'ils ont peu de chance d'être poursuivis mais les policiers ne renoncent pas à les traquer.

Les passagers ne sont pas les seules victimes de cette délinquance propre aux transports.

Chauffeurs et contrôleurs sont régulièrement pris pour cible. Insultés, caillassés et parfois même roués de coups, comment sont-ils formés pour faire face à des situations de plus en plus tendues ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article