Liam, une des grandes-gueules de la télé-réalité "Les Marseillais" de W9, placée en garde à vue toute la journée d'hier à Marseille - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Liam, une des grandes-gueules de la télé-réalité "Les Marseillais" de W9, placée en garde à vue toute la journée d'hier à Marseille

Elle est connue pour être une grande gueule de l'émission de téléréalité "les Marseillais", diffusée sur W9. Mais aujourd'hui, au cours d'une journée entière passée en garde à vue dans les locaux du commissariat du 10e arrondissement de Marseille, Léa di Bénedetto, surnommée "Liam", s'est visiblement faite un peu plus discrète...
 
Selon La Provence, la jeune Marseillaise de 23 ans, devenue une "starlette" de la téléréalité en participant à deux saisons de l'émission ("les Marseillais South America" et "les Marseillais VS le reste du monde 2"), était convoquée dans le cadre d'une affaire de vols. Il serait reproché à la jeune femme d'avoir loué un camion en septembre auprès d'un professionnel marseillais. N'étant pas titulaire du permis, elle avait présenté les papiers d'identité d'une amie consentante. Sauf que le véhicule aurait été identifié sur les lieux de vols d’envergure de colis, notamment de smartphones de luxe, commis dans la région lyonnaise peu après.
 
La jeune femme est donc soupçonnée d'être complice de ces voleurs, encore non identifiés. Son avocat Me Chehid Selmi insiste sur la présomption d’innocence due à sa cliente : "On apportera la démonstration qu’elle ne savait pas qu’après la location de ce camion, un projet délictuel était programmé".
 
Léa di Bénedetto, qui a récemment annoncé être enceinte, a été laissée libre, sans poursuites pour l'heure, en fin d'après-midi mais sera de nouveau auditionnée au cours de l'instruction judiciaire.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article