Le compte Twitter de Valérie Damidot suspendu après un tweet sur les identitaires - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le compte Twitter de Valérie Damidot suspendu après un tweet sur les identitaires

Le compte Twitter de Valérie Damidot suspendu après un tweet sur les identitaires
Ce week-end, le compte Twitter de Valérie Damidot a été suspendu plusieurs heures après un tweet sur les militants de Génération identitaire, un groupuscule d’extrême droite.
 
Ce week-end, l’association organisait une opération « anti-migrants » dans les Hautes-Alpes visant à empêcher les migrants de passer la frontière italienne en prenant possession du col de l’Echelle. Après une ascension en raquette, les membres de Génération identitaire ont matérialisé une « frontière symbolique » à l’aide de grillages en plastique.
 
L’animatrice a commenté le tweet d’un militant évoquant cette opération avec un cliché d’avalanche. En légende, Valérie Damidot a écrit : « Un bon pétard la dessus et hop ! Tous à la maison les identitaires… ».
 
Une réponse peu appréciée par de nombreux militants d’extrême droite qui auraient signalé massivement le compte de l’animatrice, comme le relate Jean-Christophe Piot, un internaute, lui aussi impliqué dans cet échange :
 
« Ce week-end, les militants de Génération identitaire lancent leur opération de communication. En réponse à un tweet de ma pomme, Valérie Damidot répond avec un gif d’avalanche et un message qui parle de tous les renvoyer à la maison les identitaires. Je ne sais pas combien de réponses a subies Valérie Damidot, mais j’ai dû bloquer dans les 500 comptes », explique-t-il dans une série de tweets.
 
Au même moment, l’homme explique que « plusieurs » comptes « ont commencé à signaler le tweet de Valérie Damidot », arguant qu’il s’agissait d’une « menace de mort ».
 
Résultat, le compte de Valérie Damidot a été suspendu pendant plusieurs heures. « En revanche, Twitter n’a strictement rien fait face à la masse inouïe d’injures qu’elle a reçues […] Les menaces de violence, les incitations au viol, les attaques sur le physique, le métier, la corpulence etc. », a expliqué Jean-Christophe Piot, mettant en cause la modération automatique du réseau social. Depuis, le compte Twitter de Valérie Damidot a été réactivé.
 
En 2016, l’Union des étudiants juifs de France et SOS Racisme avaient assigné en référé Twitter, YouTube et Facebook pour non-respect de leurs obligations de modération légales qui imposent aux hébergeurs de supprimer dans un délai raisonnable les contenus manifestement illicites.
 
Lors d’un testing de masse réalisé par les deux associations et SOS Homophobie, Twitter apparaissait comme le mauvais élève : sur 205 contenus haineux signalés, seuls huit avait été retirés.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article