Gaza : "Trump est directement responsable d'un bain de sang", accuse Hamon sur RTL - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Gaza : "Trump est directement responsable d'un bain de sang", accuse Hamon sur RTL

Les soldats israéliens ont tué 59 Palestiniens et blessé 2.400 autres lundi 14 mai lors d'affrontements à la frontière entre la bande de Gaza et l'État hébreu. Benoit Hamon, invité de RTL au lendemain de ces dramatiques événements, a estimé que "Donald Trump (était) directement responsable d'un bain de sang avec le gouvernement de Benyamin Nétanyahou".
 
À l'occasion du 70e anniversaire de la création d'Israël, célébré ce 14 mai, les États-Unis ont inauguré le déplacement de leur ambassade de Tel Aviv à Jérusalem. Une promesse de campagne de Donald Trump à l'origine de violents affrontements entre l'armée israélienne et des Palestiniens de la bande de Gaza. Selon une source officielle palestinienne, un bébé est mort après avoir inhalé du gaz lacrymogène.
 
"Les morts ne sont que d'un seul côté", déplore Benoît Hamon qui veut une condamnation ferme de la part de la diplomatie française. "Donald Trump traite tout cela avec une légèreté qui est insupportable, adressant des félicitations sur Twitter à Israël pour le déménagement", condamne l'ancien socialiste, qui estime qu'Emmanuel Macron devrait changer d'attitude vis-à-vis de son homologue d'outre Atlantique.
 
"On peut parler et éviter les embrassades", a-t-il taclé en faisant référence à la visite du président français aux États-Unis. Il "s'est comporté en manquant de sobriété", poursuit Benoît Hamon qui plaide pour des prises de positions fortes de la France et l'Union européenne.
 
"Je pense aujourd'hui que la France et l'Europe doivent reconnaître l'État de Palestine", a lancé l'ancien candidat à la présidentielle. En décembre dernier, lors d'une conférence de presse avec le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, Emmanuel Macron avait fermé la porte à une reconnaissance unilatérale de l'État de Palestine.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article