L'avocat Gilles-William Goldnadel s'en prend à France Inter et Sonia Devillers : "Elle croit que le pluralisme est une grave maladie" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

L'avocat Gilles-William Goldnadel s'en prend à France Inter et Sonia Devillers : "Elle croit que le pluralisme est une grave maladie"

L'avocat Gilles-William Goldnadel s'en prend à France Inter et Sonia Devillers : "Elle croit que le pluralisme est une grave maladie"

Ce matin dans son édito sur France Inter, Sonia Devilliers a fait une chronique consacrée à "L'heure des pros", présentée par Pascal Praud tous les matins sur CNews. Elle a pris pour exemple l'émission de la veille où le journaliste avait invité, sur son plateau, André Bercoff qui a relayé "une théorie charriée par l’extrême-droite sur les réseaux sociaux : le sauvetage du garçonnet par un Malien sans papiers serait monté de toutes pièces", explique-t-elle.

"CNews s’appelait auparavant ITélé (...) On en a fait une chaîne d’opinion. Malin comme créneau pour se différencier des trois autres chaines d’info ! Mais dangereux sans une rédaction assez solide pour compenser et cadrer ce grand déversoir. CNews propose une version low-cost de la Fox News américaine. Cette chaîne très conservatrice fut le tremplin des Sarah Palin et autre « Tea Party »", déclare la journaliste. 

Et d'ajouter : "En invitant André Bercoff, journaliste qui se vante d’être le seul français à avoir passé une heure et demie avec Trump avant l’élection, on sait à quoi s’attendre. Sauf que Bercoff a déjà fait les choux gras de mille talk-shows. Néanmoins, aux « Informés » de France Info ou chez Ruth Elkrief sur BFM, il n’aurait jamais comploté en direct. Pascal Praud et CNews permettent tout désormais. Inquiétant".

Après son édito, l'avocat Gilles-William Goldnadel s'en est pris à la radio du service public et à la journaliste. "Je vous assure que ce n'est pas un gag : ce matin Sonia Devillers (préposée aux médias) de cette radio active de service public France Inter qui croit que le pluralisme auquel elle est astreinte est une grave maladie , à donné à C News et a Bercoff une leçon de déontologie", a-t-il indiqué sur le réseau social.

Source JMM

Un pauvre con ce mec...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article