Le CSA va ouvrir une instruction après des propos tenus par André Bercoff en direct sur CNEWS - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le CSA va ouvrir une instruction après des propos tenus par André Bercoff en direct sur CNEWS

Invité de "L'heure des pros" mercredi sur CNews, André Bercoff avait reconnu un "courage" et une "cohérence" aux djihadistes.
 
Le Conseil supérieur de l'audiovisuel va se pencher sur une séquence de CNews impliquant André Bercoff. Mercredi, "L'heure des pros", présenté par Pascal Praud sur la chaîne info du groupe Canal+, revenait avec ses invités sur l'actualité de ces derniers jours, dont l'acte héroïque de Mamoudou Gassama, l'homme qui a sauvé un enfant en escaladant la façade d'un immeuble.
 
"Les questions n'ont pas été élucidées. Je trouve ça hallucinant", a démarré André Bercoff mercredi à ce sujet, avant d'être coupé par Pascal Praud : "Je ne comprends pas ce que vous voulez dire". André Bercoff a finalement lâché : "C'est tout de suite le petit sourire. Je ne parle pas de complot ! Je crois qu'il y a des choses qui se sont posées. Quelles questions ? Que faisait ce bébé ? Comment il a tenu en tombant du 5e au 4e (étage, ndlr) ? Sans une égratignure pratiquement ? C'est rien ? OK, pas de problème, circulez."
 
Le présentateur de CNews a alors relancé son invité : "Allez au bout de votre démonstration ! Vous voulez dire quoi ? Que c'est un montage ?" Selon le journaliste de Sud Radio, le voisin visible sur la vidéo de Mamoudou Gassama "n'est pas le même que celui qui parle" dans le quotidien "Le Parisien" : "Le premier est barbu, le deuxième ne l'est pas". "Votre propos tourne un peu à la théorie du complot. Le type ne serait pas le même", a interrompu Alain Jakubowicz, provoquant la colère d'André Bercoff.
 
Plus tard dans l'émission, les invités sont revenus sur la récente attaque terroriste à Liège. En plein débat, André Bercoff a de nouveau surpris son auditoire en accordant du "courage" et de la "cohérence" aux djihadistes : "Moi, je vais vous dire. Je reconnais aux djihadistes - je vais peut-être scandaliser tout le monde - un courage et une cohérence. Je le dis !" Pascal Praud l'a alors recadré : "C'est ce qu'avait dit Eric Zemmour et ça a été très choquant". L'éditorialiste de droite a ensuite fait marche arrière : "Pardon. J'enlève le mot courage. Je dis cohérence".
 
Après avoir reçu plusieurs signalements pour cette séquence, le CSA devrait selon Ozap ouvrir une instruction, comme la procédure l'y oblige. A charge pour le régulateur de l'audiovisuel de décider ensuite si CNews a manqué ou non à ses obligations. Réponse dans quelques semaines.
 
Le CSA a indiqué avoir reçu des signalements pour cette séquence sans se prononcer à ce stade sur leur instruction.

Un vrai connard ce mec...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article