Voici l'étude hyper-confidentielle sur les 5 personnes auxquelles pense Europe 1 pour sa matinale en septembre prochain... Et ça balance ! - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Voici l'étude hyper-confidentielle sur les 5 personnes auxquelles pense Europe 1 pour sa matinale en septembre prochain... Et ça balance !

Voici l'étude hyper-confidentielle sur les 5 personnes auxquelles pense Europe 1 pour sa matinale en septembre prochain... Et ça balance !
C'est un document confidentiel de 52 pages intitulé "test d'incarnations Europe Matin" qui a été réalisé dans le plus grand secret à la demande de la direction de la station au mois d'avril dernier.
 
C'est la société Séquences, spécialisée dans l'univers des médias et du sport qui a effectué ce travail à partir de 5 noms qui ont été donnés par Europe 1 et qui sont 5 personnes susceptibles d'animer la matinale d'Europe 1 la saison prochaine.
 
Europe 1 pense donc à 5 personnes :
Maxime Switek, journaliste et présentateur depuis plusieurs années sur Europe 1 et chroniqueur sur France 5 dans "C à vous".
 
Elise Lucet, c'est une des surprises de cette enquête. La journaliste vedette de France 2 est pressentie pour la présentation de la matinale.
 
Laurent Bazin, journaliste arrivé en cours de saison, qui occupe la tranche du soir.
 
Sonia Mabrouk, présentatrice des Grandes Voix d'Europe 1 et présentatrice du 17/19 de CNews.
 
Patrick Cohen, présentateur de la matinale, à qui la direction envisage visiblement de donner une autre chance.
 
Cette étude est donc à la fois importante et décisive dans le choix qui va être fait dans les prochains jours.
 
Le contenu de ce document publie des conclusions de l'étude réalisée sur des hommes et des femmes de 40 à 60 ans, CSP+ et actif, cible principale d'Europe 1.
 
Laurent Bazin :
 
"La perspective de la reprise de la matinale par Laurent Bazin rebute même les moins favorables à Patrick Cohen (Actuel présentateur) qui estiment que son professionnalisme journalistique indubitable ne parviendra à remplir le cahier des charges assorti à la vitrine d'Europe 1. le manque de tonus, le style désuet contreviennent au pré requis d'audace et de modernité attachés à Europe Matin."
 
Maxime Sxiteck :
 
"L'hypothèse d'une prise de commande de la matinale en son nom enverra le signal d'une stratégie de repli. Ses deux principaux arguments en sa faveur sont "l'esprit d'équipe friendly et le label maison" mais aussi "la légerté d'un Thomas Sotto". Mais il n'a pas l'étoffe en particulier pour affronter des personnalités. Il aura besoin de renfort pour compenser son déficit de densité et son crédit assez relatif en info."
 
Sonia Mabrouk :
 
"Sonia est un bijou dont il faut sauvegarder le mystère en évitant de l'exposer sur des terrains qui pourraient assombrir son rayonnement. Elle est centrée sur son interlocuteur, elle le pique comme une araignée avec plus de fougue et d'opiniâtreté que Léa Salamé. Elle est courageuse et là pour établir la vérité et chasser les Tartuffes. C'est dans l'interview politique qu'elle fera le mieux valoir ses remarquables qualité. un peu classique dans sa façon de présenter, il faut qu'elle puisse desserrer l'étau de sa maîtrise pour laisser entrer la fantaisie. Sa voix chaude et enveloppante fait remonter en première ligne, le style méditerranéen qui engage un imaginaire authentique proche et chaleureux."
 
Elise Lucet :
 
"Outre qu'ils sont convaincus qu'elle ne renoncera jamais au terrain, les auditeurs pensent qu'elle n'a que l'argument de son genre pour justifier une entrée à la matinale. Aucun auditeur d'Europe 1 ne tient à démarrer la journée sous les auspices d'une telle redresseuse de torts. Tous les épithètes pour la qualifier convergent vers une même source d'énergie totalement engagée et sans aucune concession au principe du plaisir. Ils craignent que cette rebelle autoritaire ne parviennent pas à se fondre dans l'esprit du collectif."
 
Patrick Cohen :
 
"Patrick a fait de son mieux et sans doute son maximum pour déployer sa rondeur sans perte de profondeur. Les auditeurs ne désespèrent pas de le voir s'épanouir dans tous les compartiments du programme, comme sur la tranche culturelle où il semble comme un poisson dans l'eau libéré de son carcan. Il reste encore à lancer son moteur à plein régime pour déployer tous les bénéfices de cet anchorman moelleux et consistant. Beaucoup instruisent à charge contre une formule qui n'accompagne pas assez Patrick Cohen. Il lui manque un déficit de signatures éditoriales denses et audacieuses pour faire taire son supposé complexe de supériorité. Il a un déficit dans l'interview politique qui réclame plus de spectacle avec un profil plus sémillant."
 
Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article