Constance : L'humoriste se met seins nus sur France Inter ! - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Constance : L'humoriste se met seins nus sur France Inter !

Décidément, France Inter était LA station du jour ce mardi 28 août 2018. Alors que le matin même on apprenait en direct la démission du ministre Nicolas Hulot, quelques heures plus tard, c'est la jeune comédienne et humoriste Constance qui a fait parler d'elle...
 
C'est pendant l'émission satirique Par Jupiter !, présentée du lundi au vendredi à 17 heures par Charline Vanhoenacker, que Constance a fait sa chronique en finissant... les seins nus. La jeune femme de 33 ans avait intitulé sa chronique Parlons balcon, parlons nichons.
 
"Pour cette rentrée, j'ai une folle envie de vous parler seins. Non non pas saint dans le sens personne canonisée parce qu'elle aurait fait des trucs cools comme se faire torturer à mort et continue jusqu'au dernier souffle de dire : 'J'ai très très mal mais je maintiens que c'est toujours Jésus Christ le boss.' Mais plutôt de seins comme la partie du corps. La poitrine, les doudounes, les nénés, les lolos, les nibards, les nichons, les roberts (...) Si je vous parle roploplos que c'est je suis bien calée en la matière parce que je fais un 90E pour 1m60 ce qui signifie que je rentre systématiquement dans une pièce 10 mns après mes tétons", a-t-elle entamé.
 
Et Constance, que les téléspectateurs connaissent pour avoir participé aux émissions On ne demande qu'à en rire, Code promo et Constance ou la gueule de l'emploi, de poursuivre son plaidoyer pour que la poitrine des femmes arrêtent d'être un sujet de débat. Une chronique terminée les seins nus sous les rires et l'étonnement de la présentatrice.
 
A noter que Constance remonte sur scène avec un nouveau spectacle intitulé Pot pourri.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article