Belgique : Un représentant d'une organisation accusée de travailler pour les fabricants d'emballage épinglé dans "Cash Investigation" sur France 2 évincé d'une liste écologiste - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Belgique : Un représentant d'une organisation accusée de travailler pour les fabricants d'emballage épinglé dans "Cash Investigation" sur France 2 évincé d'une liste écologiste

Le parti écologiste a pris la décision suite aux révélations de l’émission sur le candidat à Rixensart, qui est également un représentant du lobby des industriels des emballages.
 
Ecolo a pris la décision d’évincer de la liste de Rixensart le candidat Gérald Bocken, épinglé ce mardi soir dans le magazine « Cash Investigation » sur France 2. « Nous avons pris connaissance du fait qu’un candidat écologiste à Rixensart était un représentant du lobby des industriels des emballages. Vu l’incompatibilité évidente entre la défense des intérêts de cette association d’une part, notre engagement pour un environnement de qualité et notre volonté de responsabiliser les industriels en cette matière de l’autre, il a été décidé d’un commun accord que Gérald Bocken ne figurera plus sur la liste Ecolo à Rixensart », explique Ecolo dans un communiqué.
 
Dans « Cash Investigation », la journaliste Elise Lucet mène une enquête sur Eamon Bates, qui est le secrétaire-général à la fois de Pack2Go Europe, le lobby des fabricants d’emballage, et de l’ONG Clean Europe Network, une organisation qui lutte contre la pollution causée par les déchets, notamment en plastique. Il y a donc conflit d’intérêts. Or, il s’avère que Gérald Bocken est un collaborateur d’Eamon Bates.
 
Elise Lucet interpelle le candidat Ecolo sur le quai de la gare de Schuman : « Il n’y a pas de mal, selon vous, à être secrétaire-général d’une association qui se bat pour que l’Europe devienne propre en 2030, avec le moins de déchets possible… et d’être également secrétaire-général du lobby des industriels des emballages qui peuvent se retrouver partout en Europe… et polluer ? ». Gérald Bocken n’hésite pas à répondre : « Vous voyez là, il y a un mégot de cigarette. Est-ce qu’on va incriminer le mauvais lobby du tabac parce que les consommateurs les jettent sur la voie ? Et vous, vous incriminez l’association européenne de producteurs d’emballages parce qu’un emballage est sur la voie publique ? Le coupable de la pollution, c’est le pollueur, pas le producteur ! ».

Quel connard ce mec...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article