Homophobie : Frappés devant un théâtre, ils témoignent en direct dans "Crimes et faits divers" sur NRJ12 : "On est des PD mais pas des tapettes, on allait pas fuir !" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Homophobie : Frappés devant un théâtre, ils témoignent en direct dans "Crimes et faits divers" sur NRJ12 : "On est des PD mais pas des tapettes, on allait pas fuir !"

Homophobie : Frappés devant un théâtre, ils témoignent en direct dans "Crimes et faits divers" sur NRJ12 : "On  est des PD mais pas des tapettes, on allait pas fuir !"

Mardi soir dernier, Arnaud Gagnoud, comédien, a été victime d'une agression homophobe. Ce soir-là, le jeune homme et son compagnon assistent à une pièce de théâtre dans une petite salle du 20e arrondissement de Paris. A la sortie, le couple discute, s’enlace, et se fait agresser. Ce matin, deux des agresseurs ont été interpellés par les forces de l'ordre.

Ce midi, Arnaud Gagnoud et son compagnon, Rémi, étaient en direct les invités de Jean-Marc Morandini dans "Crimes et faits-divers, la quotidienne" sur NRJ12.

"Au début, on a un flot d'insultes, et on se dit que ça va passer. On est face à trois cons, mais on a l'habitude. Ils vont se lasser au bout d'un moment. (...) Ils partent en nous menaçant de revenir avec des potes. Un quatrième pote arrive et demande des explications. Un homme en scooter arrive, par hasard dans la rue. Le quatrième interpelle le scooter et lui dit de revenir. Ils se connaissaient. (...) Le scooter est revenu, s'est garé derrière nous. A partir de là, on était encerclé par ces personnes", s'est-il souvenu.

Et d'ajouter : "Avec Rémi, on a fait le choix de vivre comme un couple hétérosexuel. Les couples hétérosexuels s'embrassent, se tiennent la main dans la rue, se font des câlins dans la rue s'ils ont envie. Ça arrive régulièrement qu'on est des regards noirs. On s'est fait insulter trois, quatre fois. On savait qu'un jour, on allait se faire agresser".

"Ce n'est pas parce qu'on est homosexuels, des PD, qu'on est des tapettes. Concrètement, on ne va pas céder face à des menaces. On est là, on a le droit d'être là. On attend une amie comédienne qui doit sortir du théâtre", a continué Arnaud Gagnoud en précisant que "rien n'a changé en France".

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article