Le JT du 13h de TF1 du 20 septembre - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Le JT du 13h de TF1 du 20 septembre

Le JT du 13h de TF1 du 20 septembre

Chaque jour, je vous proposerai certains reportages du JT de 13h de TF1 présenté par Jean-Pierre Pernaut.

Au programme du journal du 20 septembre.

Grau-du-Roi : Des conditions estivales en fin septembre

Alors que tout le monde se prépare à l'arrivée de l'automne dans quelques jours, ceux au bord de la Méditerranée ont la sensation de se retrouver en plein été. Après les fortes de chaleurs de juillet et août, la température au mois de septembre est juste parfaite. Au Grau-du-Roi, dans le Gard, les habitants profitent de l'absence des vacanciers et d'une plage à 28 degrés. Une après-saison des plus agréables, juste avant les déluges et les inondations en tout genre.

Haute-Saône : Les agriculteurs subissent les conséquences de la sécheresse

Dans beaucoup de régions, la pluie est attendue avec impatience. Avec la forte chaleur, la sécheresse du sol continue à s'aggraver. Des restrictions à l'usage de l'eau ont été mises en place dans 70 départements dont 27 sont en situation de crise. Parmi eux, la Haute-Saône où il n'y a pratiquement pas de pluie depuis trois mois. Les agriculteurs, eux, attendent la pluie désespérément. Il n'y a plus d'herbes pour nourrir les vaches et certains sont obligés d'entamer leurs stocks de l'hiver. Les horticulteurs subissent également les conséquences de la sécheresse.

Biot : Des maisons inondées vont disparaître

Il y a trois ans sur la Côte d'Azur, des terribles inondations ont tué 20 personnes. Dans la ville de Biot où ces catastrophes naturelles ont provoqué d'énormes dégâts, des maisons inondées vont être détruites. Les engins de chantier ont commencé les travaux de destruction de 18 habitations dans la matinée du 20 septembre 2018. Cela a été possible grâce au fonds Barnier. Mais ceux qui ne peuvent pas en bénéficier vivent toujours dans l'angoisse d'une nouvelle crue.

CSG : L'annonce d'Edouard Philippe n'arrive pas à calmer la colère des retraités

Près de 60% de retraités, soit 7,5 millions de personnes, sont concernés par l'augmentation de la CSG, en vigueur dès janvier 2019. D'après Edouard Philippe, ils seront 300 000, et non plus 100 000, à bénéficier d'un geste fiscal pour compenser cette hausse. La baisse de leur pouvoir d'achat étant un souci quotidien, les seniors ont du mal à se fier aux promesses du gouvernement. "Macron, il fait ce qu'il veut hein, ça s'est sûr", affirme notamment un habitant de l'Hayange, en Moselle. En tout cas, le budget des retraités est de plus en plus serré.

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé une politique confuse du gouvernement

Selon Jean-Luc Mélenchon, le système Macron est à bout de souffle. Dans la matinée du 20 septembre 2018 à l'Assemblée nationale, il a dénoncé la confusion de la politique gouvernementale. "Le Premier ministre défait sa propre politique et le pouvoir décide une chose puis le contraire", a-t-il ajouté.

L'exécutif est-il allé trop loin avec les retraités ?

Emmanuel Macron a décidé d'arrêter de taxer les retraités sur la CSG lors d'une réunion avec ses collaborateurs à l'Elysée, lundi 17 septembre 2018. Christophe Castaner, le chef de LaREM, lui, voulait changer les droits de succession, mais le Président s'y est opposé. Toutefois, si l'Etat ne va plus s'attaquer à leurs pensions, il ne va pas pour autant rembourser ce qu'il leur a pris en 2018.

Marine Le Pen en expertise psychiatrique ?

Marine Le Pen a publié sur Twitter que la justice lui imposait une expertise psychiatrique. Elle est notamment poursuivie pour avoir dénoncé les horreurs de Daech en publiant une photo de ses crimes. La présidente du Rassemblement national a annoncé à la presse qu'elle ne s'y soumettra pas et qu'elle attend ce que feront les magistrats. "Je trouve ce régime est inquiétant", a-t-elle ajouté.

Réintroduction d'ours dans les Pyrénées : Les habitants s'y opposent

Dans la matinée de ce jeudi 20 septembre 2018, le ministre de la Transition écologique François de Rugy a réaffirmé à Pau, la réintroduction en Béarn de deux ours d'origine slovène. Une décision dont la plupart des éleveurs et des habitants de la région protestent. Ils ont donc uni leurs forces pour faire entendre leur voix au gouvernement. Ils ont également profité de l'occasion pour exprimer leur crainte après la progression des attaques sur des troupeaux en Ariège.

"L'actu et vous : De quoi parlent les Pont-l'Abbistes ?

Chaque jeudi, nos journalistes partent à la rencontre des Français pour parler de l'actualité. Cette semaine, direction Pont-l'Abbé dans le Finistère. Au menu des conversations des Pont-l'Abbistes : Les annonces d'Edouard Philippe en faveur des retraités, la "route à traverser pour trouver du travail", l'affaire Benalla et Kevin Mayer qui a battu le record du monde de décathlon.

Consommation : Va-t-il falloir raccourcir les frites ?

Les frites sont un plat universel. Que ce soit en été ou en hiver, qu'ils s'agissent des grands, des petits, des jeunes ou des moins jeunes, tous apprécient énormément les frites. Mais cet été 2018, une menace plane sur sa fabrication. Karim, marchand de légumes à Tourcoing, vend des pommes de terre depuis 35 ans et il n'en a jamais vu de pareil. À cause de la sécheresse, il y aura 20% de pomme de terre en moins cette année. Il est donc probable que le prix augmente, ce qui va impacter tous les cornets de frites.

Amboise : Un bel endroit pour les adeptes des vacances en septembre

Les vacances ne sont pas terminées pour tout le monde. Certains prennent le temps d'apprécier le temps doux et ensoleillé du mois de septembre à Amboise, dans la Vallée de la Loire. En effet, nombreux sont ceux qui aiment particulièrement cette période pour bien se reposer puisque les gens sont moins nombreux et le temps est plus clément. Ce sont surtout les retraités et les touristes qui décident de prendre les vacances en septembre.

Haute-Savoie : L'entreprise Dauvet est toujours dans l'attente d'un repreneur

Fondée en 1834, la maison Dauvet est implantée à Excenevex en Haute-Savoie. Cette société est la dernière entreprise française de batteurs d'or. Un savoir-faire transmis de génération en génération. Ses feuilles d'or ont servi à la rénovation des tableaux et des bâtiments les plus prestigieux. Faute de repreneur, la maison Dauvet risque de disparaître.

Opération patrimoine 13H : Une tombola pour sauver un château à Vallon-Pont-d'Arc

Beaucoup se sont intéressés à l'opération "Patrimoine 13h" de TF1 et déjà 503 annonces ont été postées sur le site www.patrimoine13h.fr pour sauver les petits patrimoines locaux. À Vallon-Pont-d'Arc, en Ardèche, une tombola a été organisée pour sauver un château du XIe siècle qui tombe en ruine, avec des tickets de cinq euros. Le premier prix est une visite de la véritable Grotte Chauvet non ouverte au public. La commune espère ainsi collecter 20 000 euros. 

Rempart, une association au service du patrimoine

Chaque été, l'association Rempart compte 10 000 bénévoles pour donner un nouveau souffle à des lieux de vie oubliés. À Périllos, dans les Pyrénées-Orientales, elle travaille avec l'association locale Terre de Pierres pour reconstituer le patrimoine du village. 

Opération patrimoine 13H : Découvrez les deux coup de cœur du jour L'association Clapas en Provence-Alpes-Côte-d'Azur a restauré le dernier four à chaux de la commune de Bradas en le façonnant avec des galets de la rivière. Les deux pleureuses trônant dans le Cimetière marin de Sète, quant à elles, ont été prises en charge par la société d'études historique et scientifique de la ville de Sète. 

Jura : Tavaillonneur, un métier d'art en voie de disparition Omniprésents dans le paysage du village de Lajoux, de nombreux bâtiments recouverts de tavillons appartenant au patrimoine local sont à refaire. Ces bouts de bois servent à couvrir les toits des maisons afin de se protéger de la pluie. Dans les montagnes du Jura, il ne reste plus que deux tavillonneurs, Baptiste le Normand et Loïc Gautheret, artisans tavaillonneurs. Ce dernier fabrique les tuiles en bois fendus au chaud chez lui durant l'hiver. Et en été, il les pose. Bientôt, il devra reconstituer son stock pour l'été 2019 car la demande ne faiblit pas.

À la découverte du village de Méailles dans les Alpes-de-Haute-Provence

Juché au-dessus de la voie ferrée à 1 000 mètres d'altitude, Méailles retrouve sa tranquillité après le départ des vacanciers. Celles et ceux qui y vivent toute l'année aiment se retrouver sur la place du village. Laurence Alessandroni a repris l'épicerie de sa grand-mère. Quant à Michel, il adore cueillir des champignons dans la forêt. Découvrez en images l'histoire de la construction de la voie ferrée, étroitement liée avec celle du village.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article