Les juges enquêtent sur une troisième interpellation le 1er mai - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Les juges enquêtent sur une troisième interpellation le 1er mai

Les juges qui enquêtent sur les agissements d'Alexandre Benalla et Vincent Crase le 1er mai à Paris, sont désormais saisis de trois interpellations concernant en tout cinq plaignants selon les informations de RTL, confirmées de source judiciaire. On ne l'apprend que aujourd'hui mais les deux jeunes gens qui avaient témoigné dans Libération le 27 juillet, devraient être eux aussi être entendus par les magistrats selon une source proche du dossier. Leurs plaintes ont été jointes à l'information judiciaire le 10 août dernier.
 
Les deux jeunes gens, qui se font appeler Romain et Noémie (des prénoms d'emprunt), avaient expliqué s'être retrouvés nez à nez avec Alexandre Benalla et Vincent Crase, dans un petit chemin du Jardin des Plantes, alors qu'ils venaient d'être repoussés par des policiers dans un nuage de gaz lacrymogènes.
 
Il s'en serait suivi un échange verbal violent, puis une interpellation au cours de laquelle Noémie dit avoir été "ceinturée de façon très violente", puis Romain "plaqué au sol" par des hommes en civil, dont l'un au "crane rasé" qui pourrait donc, selon Libération, être Vincent Crase. Un homme en civil non identifié avait ensuite effacé de force la vidéo du téléphone portable.
 
L'avocat d'Alexandre Benalla avait affirmé le 30 juillet sur BFM TV qu'"on ne voit strictement rien sur cette vidéo. Monsieur Benalla ne fait strictement rien à cet endroit et sur personne".
 
Les jeunes gens, qui ont porté plainte contre X, devraient être prochainement entendus par les juges. C'est la troisième interpellation du 1er mai dont sont saisis les magistrats dans l'affaire Benalla, et qui s'ajoute à celle de la Place de Contrescarpe, et une autre au Jardin des plantes d'un soudeur de 36 ans. L'information judiciaire contre Alexandre Benalla est ouverte notamment pour "violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique en réunion".

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article