Vincent Niclo pousse un coup de gueule sur le plateau de "Morandini Live" : "Ca dérange certains médias que j'arrive à vendre des albums, à remplir mes salles" - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Vincent Niclo pousse un coup de gueule sur le plateau de "Morandini Live" : "Ca dérange certains médias que j'arrive à vendre des albums, à remplir mes salles"

Vincent Niclo pousse un coup de gueule sur le plateau de "Morandini Live" : "Ca dérange certains médias que j'arrive à vendre des albums, à remplir mes salles"

Ce matin, à l'occasion du lancement demain de "Danse avec les stars" sur TF1, Vincent Niclo, qui a participé au programme en 2016, était l'invité de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People. Le chanteur a tenu a faire une mise au point.

"Il y a un microcosme parisien qui s'efforce de faire croire que je ne serai pas considéré. J'ai la chance d'aller à la rencontre des gens, de faire des tournées", débute-t-il.

Et d'ajouter : "On a dit parfois que je suis lisse, mais je ne suis pas dans le clash et dans le buzz. Je n'ai pas besoin de tout cela. Ce n'est pas mon métier de faire ça et j'ai quelque chose à mettre en avant. J'ai l'impression qu'aujourd'hui, c'est l'ère du vide et que, quand on a rien à vendre, on se met à faire des clashs pour tout et pour rien. C'est une façon d'exister".

Vincent Niclo continue en indiquant qu'il existe "par [son] travail". "Je suis un chanteur populaire - et je l'assume - ! Je vais à la rencontre des gens, j'aime mon métier. Je suis un chanteur à voix, vous comprenez qu’ici je suis obligé de m’expliquer d’être un chanteur à voix  (...) J'ai la chance de faire de la promotion et des TV dans d'autres pays. Je peux vous dire que je suis respecté pour ce que je fais", estime Vincent Niclo.

"Oui, je ne suis pas dans l'urbain, je ne viens pas en jogging sur les plateaux télé. Je suis populaire dans le bon sens du terme. J'aime les gens, j'aime les Français. Souvent quand on aime trop la province, c'est péjoratif. Moi, j'aime la province (...) Je suis presque obligé de m'excuser d'avoir vendu 1 million d'album, de remplir mes salles…

Et de conclure : "Ca me rend triste. Je ne devrais même pas avoir  à me justifier. (...) Ca dérange certains médias que j'arrive à vendre des albums, à remplir mes salles. Je suis désolé d'exister. Dans d'autres pays, il y a un grand respect de ce que je fais".

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article