Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"Faut pas rêver : Au fil du Mékong" lundi 17 décembre à 21h00 sur France 3

"Faut pas rêver : Au fil du Mékong" lundi 17 décembre à 21h00 sur France 3

Philippe Gougler vous donne rendez-vous pour "Faut pas rêver : Au fil du Mékong" lundi 17 décembre à 21h00 sur France 3.

Sur la terre, il n'y a que quelques voyages mythiques. Celui que Philippe Gougler nous invite à faire ce soir commence au Laos, au pied de la grotte aux Mille bouddhas. À l'origine, elle était consacrée aux esprits du fleuve... Un fleuve puissant, qui dévale les pentes de l'Himalaya, irrigue la Chine puis le Laos, le Cambodge et le Vietnam. Un fleuve qui a profondément marqué l'histoire des hommes : le Mékong.

« Le Mékong, c'est un axe de vie qui s'étire sur plus de 4 300 kilomètres »

Ici, dans une végétation luxuriante, certains villages ne sont desservis par aucune route. Le seul moyen de se déplacer, c'est le fleuve... Pour aller à la ville, pour emmener ses marchandises, pour aller chez le médecin, on prend des bateaux-bus. C'est à bord de l'un d'eux, en compagnie de Philippe Gougler, que nous prenons le rythme du fleuve et celui des hommes et des femmes qui vivent là, en harmonie avec le Mékong...

« Quand je l'ai vu la première fois, je l'ai trouvé impressionnant, si vaste que je l'ai pris pour la mer »

Ce jeune garçon qui se confie sereinement à nous est l'un des 1600 moines vivant à Luang Prabang. Ancienne capitale royale, cette citée alanguie est l'un des plus beaux joyaux du Mékong... Une perle, classée au patrimoine mondial de l'humanité. C'est notre première halte. Ici, les temples, plusieurs fois centenaires, sont tous plus beaux les uns que les autres. Le bouddhisme est la première religion du pays. Philippe Gougler se joint à deux habitantes de la ville pour la distribution quotidienne de riz aux moines. La croyance veut qu'en offrant de la nourriture aux moines, on donne à manger à ses ancêtres, qui en retour nous apporteront leur protection.

« Sur cette partie du fleuve le courant est imprévisible et dangereux pour les pêcheurs »

L'esprit du Mékong n'est pas toujours zen... Il peut même être impitoyable avec les pêcheurs. Au sud du Laos, le fleuve devient beaucoup plus turbulent. Des flots extrêmement tumultueux, des chutes parmi les plus puissantes du monde. Au milieu de cet enfer, les pêcheurs installent leurs pièges à poissons au risque de leur vie. Un document exceptionnel, qui nous fait frissonner pour ces pêcheurs de l'extrême.

« On doit déplacer nos maisons pour qu'elles restent toujours à flot »

Toujours plus au sud, au Cambodge, les crues du Mékong transfigurent les paysages et bouleversent la vie des habitants. Particulièrement autour du Tonlé Sap, le plus grand lac d'Asie du Sud-Est. La moitié de l'année, cet immense réservoir d'eau douce, à l'écosystème formidable, est grand comme deux fois la Corse. À la saison sèche, le niveau d'eau baisse et les villages alentours doivent suivre le mouvement pour ne pas s'échouer; les riverains déplacent une à une leur maison dans un étrange ballet aquatique.

En poursuivant son cours, au Vietnam, le fleuve majestueux prend ses aises, s'étale... C'est le delta du Mékong, immense, presque aussi grand que la Suisse ! Il réceptionne des quantités considérables d'alluvions : une boue grise, précieuse, qui permet de construire des milliers de bâtiments dans le pays. Car avec la boue du Mékong, on fabrique... des briques !

« À Saïgon on entreprend beaucoup, ça créé une dynamique. Le seul fait de bouger est générateur de succès »

Au bout du voyage, Hô-Chi-Minh-Ville. C'est la capitale économique du Vietnam, que les habitants appellent toujours Saigon. Une fourmilière de douze millions d'habitants, en plein développement, que l'on découvre avec Chung. Ce jeune styliste est aussi passionné de cuisine. Il possède 3 restaurants dans la ville. Il fait partie de la nouvelle génération d'entrepreneurs.

Si Saigon prend aujourd'hui des allures branchées, la ville reste attachée à ses traditions. Avec Philippe, nous sommes invités à participer à la fête du Têt, le nouvel an vietnamien, au sein d'une famille de la mégapole. Entre fleurs de pruniers et dragons porte-bonheur, c'est tout l'esprit du Mékong qui se dévoile à nous.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article