EN DIRECT - Foulards Rouges : La manifestation a réuni 10.500 personnes à Paris selon l'estimation officielle de la Préfecture de Police - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

EN DIRECT - Foulards Rouges : La manifestation a réuni 10.500 personnes à Paris selon l'estimation officielle de la Préfecture de Police

17h00: Quelque 10.500 "foulards rouges", selon la préfecture de police de Paris, ont défilé dimanche, sous la pluie, de la place de la Nation à la Bastille pour "défendre la démocratie et les institutions" face aux violences qui ont émaillé la crise des "gilets jaunes".

Le chiffre est finalement conforme à l'espoir d'avoir 10.000 participants "minimum" affiché par les organisateurs de cette "Marche républicaine des libertés". Alors que la tête du cortège scandait "Oui à la démocratie, non à la révolution !" sous une banderole "Stop aux violences", les manifestants, avec dans leurs rangs une proportion élevée de tempes grises et de sympathisants de La République en marche (LREM), arboraient quelques drapeaux français et une poignée de drapeaux européens.

Ils répondaient à un "appel à la majorité silencieuse qui reste terrée chez elle depuis dix semaines", selon les termes de l'initiateur de la marche, l'ingénieur toulousain Laurent Soulié.

C'est depuis sa page Facebook que celui-ci a lancé mi-décembre l'idée de cette marche, avant d'être rejoint par le collectif des "foulards rouges", né fin novembre pour protester contre les blocages des "gilets jaunes". Ce collectif a pu se joindre au défilé à condition qu'il ne se soit pas une manifestation de soutien au président Macron mais, plus largement, à la République.

Si Laurent Soulié est un sympathisant assumé de La République en marche (LREM), le parti présidentiel et la majorité se tiennent pourtant à l'écart de cette initiative, malgré la présence d'une quinzaine de députés -dont Olivia Grégoire et Jean-Michel Fauvergue- et de six sénateurs à la manifestation.

"Cette marche et cette démarche ont toute ma sympathie, et pourtant je n'y participerai pas", car "on dirait tout de suite que c'est une récupération", a ainsi déclaré Richard Ferrand, le président de l'Assemblée nationale, au micro du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

A l'arrivée place de la Bastille, les participants ont essuyé les huées et invectives de quelques dizaines de "gilets jaunes" postés sur les marches de l'opéra, sous deux banderoles : "Macron Destitution", et "Tout brûle déjà".

16h53: La manifestation a réuni 10.500 personnes à Paris selon l'estimation officielle de la Préfecture de Police.

16h16: Le cortège des manifestants, qui scandaient "on a voté !", vient d' arriver sur la place de la Bastille, à Paris. Les policiers présents sont applaudis par la foule.

15h59: Selon plusieurs journalistes, quelques «gilets jaunes» attendent les manifestants place de la Bastille. Les forces de l'ordre s'assurent qu'il n'y ait aucun débordement.

15h28: Les manifestants quittent le boulevard Diderot et arrivent maintenant sur l'avenue Daumesnil, fait savoir un journaliste de FranceInfo.

15h17: Le sénateur François Patriat (LREM), qui est présent, répond à l'AFP : «Ce n'est pas une manifestation contre les “gilets jaunes”, c'est une manifestation pour (leur) dire : Vous avez des revendications, nous les entendons mais il y a un autre lieu que la rue pour discuter, on ne va pas bloquer le pays et l'économie parce qu'on considère que le président est illégitime.»

15h15: Quelques milliers de "foulards rouges" marchent dans les rues de Paris cet après midi, selon une estimation de l'AFP. Une évaluation inférieure aux "10 000 minimum" espérés ce matin par les organisateurs, à laquelle 10 000 personnes avaient annoncé sur Facebook vouloir participer.

15h06: Un journaliste du Monde rapporte un petit incident dans le cortège. Une femme qui venait de crier "Macron démission" a été giflée par une participante. Le calme est revenu.

 

14h42: Le cortège s'est élancé place de la Nation - « Stop, ça suffit » et « Stop aux violences », crient les manifestants.

14h18: Un important dispositif mis en place par les forces de l’ordre pour encadrer la manifestation. Sur le seul boulevard Diderot, un journaliste du Figaro compte huit camions de gendarmes, quelques voitures de polices, dont certaines banalisées. La brigade de sapeurs-pompiers de Paris est également présente.

14h14: « On est en République, merde ! Laissez le parler ! », le ton monte tandis que la personne est exfiltrée.

14h01: Place de la Nation à Paris, les manifestants présents improvisent sous la pluie une Marseillaise.

13h36: Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, indique lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro qu'il n'ira pas à la marche. "La marche des foulards rouges a toute ma sympathie mais je n’y participerai pas" , a-t-il déclaré.

13h34: Les personnes présentes place de la République à Paris acclament les policiers.

11h28: Du côté des "foulards rouges", on s'efforce de dissocier le souci de libérer la parole de ceux qui ne se sentent pas "gilets jaunes", et un quelconque soutien au chef de l'État. Les députés LREM qui ont prévu de participer à la marche le feront à titre individuel. "Je pense aller à la manifestation sans écharpe, sans marquage, sans rien, dans un bon état d'esprit, quelques instants pour montrer qu'il y a aussi des gens qui sont aux côtés du gouvernement", annonce ainsi la députée de Paris Olivia Grégoire. Enfin, plusieurs "foulards rouges" ont fait état de "menaces" sur les réseaux sociaux, où un appel à une contre-manifestation a été lancé.

10h04: « C’est un appel à la majorité silencieuse qui reste terrée chez elle depuis dix semaines », plaide l’initiateur de la « Marche républicaine des libertés », Laurent Soulié. C’est depuis sa page Facebook « STOP. Maintenant, ça suffit » que cet ingénieur toulousain de 51 ans a lancé mi-décembre l’idée de cette marche, « comme une bouteille à la mer », quand il a compris que « le mouvement n’allait pas s’apaiser ». Il a ensuite été rejoint par le collectif des « foulards rouges », né fin novembre pour protester contre les blocages, à condition que le défilé ne soit pas une manifestation de soutien au président Macron mais, plus largement, à la République.

08h11: Les "foulards rouges" se donnent rendez-vous, à Paris, place de la Nation, pour un défilé en direction de la place de la Bastille à 14 heures. Ce mouvement est une réponse à celui des "gilets jaunes", qui étaient environ 69 000 un peu partout en France, samedi 26 janvier, pour le onzième samedi de rassemblement. Leurs détracteurs les accusent d'être pro-Macron. Eux assurent que le mouvement est bien plus large que ça. Sur la page Facebook de cette marche républicaine, organisée par les "foulards rouges", 10 000 personnes indiquent vouloir participer.

Source JMM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article