Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

"Envoyé spécial" : Un reportage sur le glyphosate contesté et signalé au CSA

Le magazine de France 2 a été la cible vendredi de critiques de la part de plusieurs journalistes.
 
Un reportage d'"Envoyé spécial" contesté. Jeudi 17 janvier, le magazine présenté par Elise Lucet sur France 2 s'est penché pendant deux heures et à travers plusieurs reportages sur le glyphosate, un herbicide controversé. Lors de la diffusion de l'émission, de nombreux internautes, dont notamment des journalistes, ont pointé du doigt sur les réseaux sociaux certains éléments du numéro qu'ils estimaient incohérents, voire complètement faux. Par exemple, Géraldine Woessner, le journaliste à Europe 1, a écrit plusieurs tweets pour dénoncer de supposées fausses informations relayées par "Envoyé spécial".
 
"Pas un avis contradictoire. Pas un avis scientifique. Que des choses balancées sans aucune preuve. Que des insinuations. Que du conditionnel. Beau travail. 'Envoyé spécial', pas du journalisme. Mais beau travail de marketing de la peur", a pour sa part dénoncé Emmanuelle Ducros, journaliste économique à "L'Opinion". Pointant du doigt "l'avalanche de 'fake news' dans 'Envoyé spécial'", Mac Lesggy, journaliste et présentateur de "E=M6", a quant à lui attaqué le manque de "rigueur scientifique" du magazine. Après ces accusations, plusieurs internautes ont appelé à saisir le Conseil supérieur de l'audiovisuel. Selon Ozap, le régulateur de l'audiovisuel avait reçu près d'une quarantaine de signalements vendredi soir, soit près de 24h après la diffusion du reportage d'"Envoyé spécial".
 
Contactés par Ozap, Tristan Waleckx et Laura Aguirre de Carcer, deux journalistes à l'origine du magazine "Envoyé spécial" sur le glyphosate, maintiennent l'ensemble des informations du reportage et estiment qu'aucun des éléments relatés dans l'émission "n'est faux" ou ne "mérite de correction". Selon eux, cette "contre-offensive" est "peu surprenante" et est liée à "une stratégie de Monsanto" qui vise à déstabiliser ce type de reportage. Les deux journalistes précisent qu'une réponse point par point sera prochainement publiée sur le site france.tv.
 
Selon Ozap, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a finalement reçu, entre sa diffusion jeudi dernier et lundi après-midi, plus de 500 signalements concernant le numéro d'"Envoyé spécial" diffusé sur France 2.
 
France 2 a publié ce matin une réponse point par point aux critiques faites à l'encontre du numéro d'"Envoyé spécial".

On aime surtout démonter Envoyé spécial tout comme Cash Investigation et démonter Elise Lucet... La vérité dérange apparemment...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article