Les affrontements hier à Lyon, en pleine ville, entre gilets jaunes de l'ultra droite et antifascistes - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Les affrontements hier à Lyon, en pleine ville, entre gilets jaunes de l'ultra droite et antifascistes

Les affrontements hier à Lyon, en pleine ville, entre gilets jaunes de l'ultra droite et antifascistes
A l'occasion du 13ème samedi de mobilisation des «gilets jaunes», le centre-ville de Lyon a été le théâtre de violents affrontements. Le cortège a été investi par des groupuscules extrémistes.
 
Environ trente minutes après le départ des «gilets jaunes» de la place Bellecour à Lyon, ce samedi, des heurts ont éclaté dans le cortège de la manifestation. C'est sur le cours Lafayette qu'une quarantaine d'individus, identifiés comme issus de l'ultradroite, ont affronté des «antifa» et des «gilets jaunes», selon France 3.
 
«Deux groupes sont arrivés des deux côtés de la rue, et c'est parti très vite. Ca a duré environ 10 minutes, je n'ai jamais vu ça», a raconté le gérant d'un magasin au média local.
 
Selon une journaliste du Progrès, des «gilets jaunes» s'écriaient : «Fachos, cassez-vous» ! ou encore «tout le monde déteste les fachos», variante du traditionnel «tout le monde déteste la police», régulièrement scandé dans les manifestations.
 
Les bagarres d'une rare violence, ponctuées par des mouvements de foule, ont duré une dizaine de minutes. De nombreux manifestants pacifistes ont dû quitter le cortège. Les policiers sont intervenus en répandant des gaz lacrymogènes pour disperser les groupes violents.
 
Sur Twitter, plusieurs vidéos montrant les scènes d'affrontements ont été publiées, tant par des comptes d'ultradoite qu'antifascistes.
 
Quant à la préfecture, elle a alerté sur les dangers de «groupuscules à risque mêlés aux manifestant».

Tout ça m'écoeure...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article