Radio classique : Zemmour arrive, Szafran s'en va... - Les Infos Videos
Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Radio classique : Zemmour arrive, Szafran s'en va...

Radio classique : Zemmour arrive, Szafran s'en va...
Chroniqueur à Challenges, Maurice Szafran n’ira plus le matin polémiquer sur les ondes de Radio Classique, qui accueille Eric Zemmour. Face à lui, l’animateur de la matinale Guillaume Durand assume le recrutement du journaliste et défend "la tradition des polémistes français".
 
Chroniqueur à Challenges, responsable de la page livres, et présent sur de nombreux plateaux de radios et de télévisions, Maurice Szafran vient de claquer la porte de Radio classique où il intervenait depuis des années. La raison ? L’arrivée d’Eric Zemmour parmi les polémistes réguliers de la station, propriété du groupe Les Echos. Maurice Szafran explique son geste dans une lettre au matinalier de Radio classique, Guillaume Durand, qui lui répond point par point. Les deux textes seront publiés ce 28 février dans Le Magazine littéraire.
 
Faut-il priver Eric Zemmour de micro quand de nombreux Français souhaitent l’entendre ou le lire ? La question, qui peut sembler surréaliste, agite depuis longtemps les médias. Elle s’est déjà posée à France 2 où le journaliste du Figaro fit les belles heures de l’émission de Laurent Ruquier "On n’est pas couché", avant d’être écarté comme il le fut d’iTélé (devenu CNews) ou de RTL. Toujours à la tête de son émission sur Paris première (Zemmour & Naulleau), l’auteur de Destin français et du Suicide français est le bienvenu dans les médias privés mais se fait rare dans les médias publics. Personne n’assume la censure. Maurice Szafran place justement le débat sur le terrain de la liberté, la sienne.
 
"Je dispose d’une liberté, écrit-il dans Le Nouveau magazine littéraire qui parait ce jeudi 28 février : me retirer d’une radio où Zemmour est appelé à jouer un rôle majeur, ne serait-ce qu’en raison de ses prochains et inéluctables 'dérapages'". Maurice Szafran s’explique. Ce commentateur politique engagé n’évite pas l’affrontement. "Qu’il faille débattre avec Eric Zemmour, oui, et j’ai accepté de me prêter à l’exercice, écrit-il. Je ne le regrette pas et, en réalité, nous n’avons pas le choix puisqu’il exerce une incontestable influence (mortifère selon moi) sur un pan de la société française. Tout en se prétendant martyr de la 'dictature' médiatique, il possède son rond de serviette sur de nombreux plateaux". Patron de Marianne avec Jean-François Kahn, il avait même offert une chronique à Zemmour, "brillant disciple de Philippe Seguin et de Jean-Pïerre Chevènement", rappelle-t-il.
 
Maurice Szafran semble le regretter. "Qu’est-il devenu ce Zemmour-là ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article