Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Infos Videos

Le meilleur des Infos et des videos du moment. Retrouvez toutes les news 24h/24 et 7j/7.

Une visite de plus de 14 heures pour Macron au Salon de l'agriculture

Le président est resté quatorze heures samedi au salon de l'Agriculture 2019 à Paris.
 
Dès 8h47, il s'est employé à rassurer un monde agricole toujours inquiet en promettant une Politique agricole commune (PAC) "réinventée" qui assure la "souveraineté alimentaire, environnementale et industrielle" de l'Europe.
 
Emmanuel Macron a battu d'une heure son record de l'an dernier.
 
À trois mois des élections européennes et en pleine renégociation de la PAC, c'était l'occasion pour Macron de faire partager sa vision d'une politique qui protège les agriculteurs comme les consommateurs des grandes puissances agricoles mondiales.
 
"On va attendre les actes, mais il semble avoir compris la problématique agricole", a réagi Samuel Vandaele, du syndicat des Jeunes Agriculteurs.
 
Àl'inverse, Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, a dénoncé le "discours mensonger" du président qui "s'est bien gardé d'expliquer que son grand projet de 'PAC ambitieuse' est en totale opposition avec la réforme actuelle portée par Berlin et Bruxelles".
 
L'ambiance de ces échanges improvisés, le plus long bain de foule du chef de l'Etat depuis la crise des "gilets jaunes", est restée très bon enfant, ponctuée de nombreux applaudissements et encouragements, même si ça et là ont fusé quelques sifflets et des "Macron démission".
 
Quelques "gilets jaunes" qui tentaient de s'approcher, dont la figure du mouvement Eric Drouet, ont été maintenus à distance par les nombreuses forces de sécurité.
 
Un éleveur lui a offert un chevreau, Désiré, qui rejoindra les deux poules de l'Élysée adoptées lors du salon 2018. Il a aussi pris dans ses bras l'agneau Pelote tendu par un éleveur poitevin.
 
Il a aussi promis à des éleveurs des Pyrénées que le gouvernement allait "réguler" la population des loups ou des ours de manière "pragmatique".
 
Parmi ses leitmotivs, il a promis de prendre des mesures pour empêcher la disparition de terres agricoles au profit de zones commerciales, alors que les jeunes ne parviennent pas à s'installer faute d'accès à la terre.
 
"Il faut vendre à des nouveaux plutôt qu'au voisin", a-t-il lancé, rappelant sans cesse qu'un agriculteur sur deux prendra sa retraite dans les 5 ans.
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article